L'hôtel de ville

  • Son histoire

La construction d'un nouvel Hôtel de Ville était souhaitée depuis un quart de siècle. L'ancienne mairie (aujourd'hui Maison de la jeunesse) fut achetée en 1853, Vitry comptait alors 2500 habitants. Déplacée sur 25 mètres pour ne pas gêner l'élargissement de la nationale RN 305, elle reste, avec l'église, le témoin isolé du Vitry ancien.

Après la deuxième guerre mondiale, un nouvel essor de modernisation de la commune s'engage.
Les vieux quartiers sont remplacés par des grands ensembles et la création d'une zone industrielle a pour conséquence l'augmentation de la population qui passe de 9.894 en 1901 à 86.000 en 1975 et provoque une réorganisation importante de l'urbanisme. Le nouvel hôtel de ville de Vitry est inauguré en 1986 pour satisfaire aux besoins d'une commune de près de 70 000 habitants.

  • Sa construction

Situé à l'angle des avenues Lucien Français et Youri Gagarine, sur un terrain d'un hectare, l'hôtel de ville ne manque pas d'intérêt.
Formé de quatre octogones reliés entre eux par un bâtiment central, et précédés d'un large parvis, l'édifice relève d'une prouesse architecturale.
Celle notamment de François GIRARD qui fut chargé, fin 1978, de préparer un nouveau projet en concertation avec les élus et le personnel communal. La pose de la première pierre a eu lieu le 28 mai 1983. Le bâtiment a été inauguré le 30 novembre 1985.

Deux projets, celui de Mario Capra en 1965 et celui de René Sarger en 1975, n'avaient pas pu être réalisés pour des raisons financières.

  • Caractéristiques

- L'édifice de deux étages est revêtu de briques et recouvert d'une toiture en zinc.
- De très nombreuses fenêtres rythment les façades et les patios intérieurs. L'entrée unique donne dans un vaste hall décoré de vitraux, point de jonction des octogones.
- Une mezzanine en bois, flanquée de deux escaliers, permet au premier étage, la circulation entre toutes les zones du bâtiment.
- Les trois salles civiques, dont la surface est modulable, ont un plafond très haut en forme de voûte recouvert de staff blanc.

Les vitraux du hall sont l'œuvre du peintre Valerio ADAMI et ont été réalisés dans l'atelier du maître verrier Jacques Loire.
La Marianne de la salle du conseil municipal est une peinture d'Yvaral.
L'oeuvre d'Ernest Pignon-Ernest - deux mains qui s'unissent - domine la salle des mariages.

Page publiée le 15 mars 2010 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer