Port-à-l'anglais

  

Vos élus référents

Fabienne LEFEBVRE

Voir les délégations

Conseil de quartier

La date du prochain conseil sera communiquée prochainement.



Votre quartier

Histoire du quartier

L'histoire commence à être bien connue : pas de traces d'un Anglais dans ce quartier, mais plutôt d'un dénommé Langlois, ancien serf du chapitre Notre-Dame de Paris. Vers 1280, il installe une ferme et un port, qui devient le seul point de traversée du fleuve entre Paris et Corbeil jusqu'à la construction du pont de Choisy, en 1811.

Au Moyen Âge, les quelques habitations ne forment qu'un hameau en bord de Seine, relié au village de Vitry par un simple chemin.

Le trafic fluvial s'intensifie à partir de 1863, après la réalisation d'un barrage qui donne à la Seine la profondeur nécessaire pour être navigable toute l'année. En 1903, 140 bateaux franchissent tous les jours les deux écluses situées au niveau de la rue de Seine (actuelle avenue Salvador-Allende), là où sera ouvert le pont suspendu en 1928.

Le Port-à-l'Anglais – le nom est déformé depuis la Révolution française – va se développer avec la création d'une station de chemin de fer, en 1862, et la mise en service d'une ligne d'omnibus longeant la Seine, en 1867.

Après les premiers lotissements réalisés autour de la gare en 1884, l'urbanisation gagne les pâturages situés entre la rue Pasteur et la voie d'Amour (actuelle rue Édith-Cavell). Des rues sont percées (d'Algésiras, Vercingétorix, Duguesclin…), le groupe scolaire de Vitry-Port ouvre en 1895, un marché se développe place Charles-Fourier…

Les industries s'installent elles aussi au bord du fleuve :

  • les établissements Chalumeau (blanchiment de tissus par le chlore) dès 1854, une fabrique de couvertures et sa teinturerie en 1867 (rue Constantin),
  • la papeterie Bouilly-Lecomte en 1902 (elle laissera la place, en 1954, à l'usine Sciaky, qui produit des machines à souder les métaux),
  • la centrale électrique Thomson en 1907-1908,
  • un dépôt d'hydrocarbures,
  • une manufacture d'acide sulfurique,
  • une fabrique d'engrais,
  • une usine de savons rue Waldeck-Rousseau
  • et la Pelleterie de la Seine, qui traite les peaux de lapins, et dont les locaux seront ensuite occupés par Procimacfi (fabrique d'appareils d'alimentation des locomotives)…

Au tout début du XXe siècle, le Port-à-l'Anglais est un hameau quasiment autonome et presque aussi important que le vieux bourg : en 1905, on compte 1 100 électeurs dans le quartier de la gare et 1 600 dans le centre. Du fait de leur éloignement, les deux quartiers ont leur propre bureau de vote, leur école, leur marché, leur fête…

Leur liaison devient une nécessité pour les élus et l'avenue du Chemin-de-Fer, qui n'est alors n'est qu'une voie à travers champs, est peu à peu urbanisée. En 1925, sous le mandat de Pierre Périé, pharmacien originaire du Port-à-l'Anglais et premier maire communiste de Vitry, les deux pôles sont réunis en une seule entité urbaine.

La crise économique des années soixante-dix/quatre-vingt touche durement le quartier, qui voit ses entreprises fermer les unes après les autres. Il faut attendre la fin du XXe siècle pour que de nouveaux projets d'aménagement soient conçus sur les friches industrielles.

Avec la zone d'aménagement concerté du Port-à-l'Anglais, achevée en 2011, le quartier a entamé sa mue : 340 nouveaux logements, une halte-garderie, des rues prolongées jusqu'à la Seine, une voie créée (Aimé-Césaire), le square Charles-Fourier agrandi…

Plus au nord, sur l'ancien site Sciaky, l'opération Docks a permis de créer trois nouvelles rues (Rosa-Parks, Marguerite-Duras, Saint-Simon), 500 logements (en cours) et des locaux d'activité (Areva, groupe Casino…).
C'est au tour de la partie sud du quartier d'être entièrement repensée dans le cadre de la ZAC Seine-Gare-Vitry, qui prévoit 1 400 logements, un collège, une école, des locaux d'activité et le passage du T Zen, qui reliera la bibliothèque François-Mitterrand à Choisy-le-Roi…

Services publics

Onze quartiers, une ville

  • Centre-ville
  • Clos-Langlois
  • Commune-de-Paris
  • Coteau-Malassis
  • Gare/Jean-Jaurès
  • Le-Fort
  • Le-Plateau
  • Moulin-Vert
  • Paul-Froment/8-Mai-1945
  • Port-à-l’Anglais
  • Vitry-Sud/Ardoines

Page publiée le 24 novembre 2021 - Mise à jour le 24 novembre 2021