Prestations et aides

guide-01© Cyril Ananiguian

Faire reconnaître sa situation de handicap auprès de la MDPH permet d’accéder à des droits qui sont autant de moyens d’améliorer les conditions de vie au quotidien.

Les prestations, allocations et aides spécifiques

  • La première démarche

La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) étant seule compétente pour instruire et accorder les demandes, il est nécessaire d’obtenir le formulaire unique de demande.

Pour obtenir le formulaire :
(Préciser si la demande concerne un enfant ou un adulte.)

MDPH
01 43 99 79 00

ou

CCAS
01 46 82 80 00 – poste 79 72

ou

Télécharger le formulaire de demande adulte ou le formulaire de demande enfant, ainsi que le certificat médical pour adulte et pour enfant

  • L'allocation adulte handicapé (AAH)

Elle est accordée pour une durée de un à cinq ans et garantit un minimum de ressources. 

  • Le complément de ressources de l'AAH

Il compense l’absence durable de revenus d’activité des personnes dans une incapacité de travailler.

  • L'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH)

C’est une prestation familiale compensant les frais d’éducation et de soins apportés à un enfant en situation de handicap, âgé de moins de 20 ans. Son attribution est cumulable avec d’autres prestations familiales.

  • La prestation de compensation du handicap (PCH)

Elle est attribuée à toute personne rencontrant une difficulté absolue dans la réalisation de gestes du quotidien comme se laver, se déplacer, se nourrir, ou une difficulté grave pour au moins deux de ces activités. Elle est attribuée sous certaines conditions.

 La PCH finance cinq types d’aides :
- une aide humaine pour les actes essentiels de la vie quotidienne. Exemple : les auxiliaires de vie ;
- une aide technique. Exemple : achat d’un fauteuil roulant, d’un ordinateur à lecture optique, etc ;
- les aménagements du logement et du véhicule ou le financement des surcoûts liés aux transports.
- les aides spécifiques ou exceptionnelles lorsque le besoin n’est pas financé par une autre forme d’aide. Exemple : frais d’entretien d’un fauteuil roulant, réparation d’un appareil auditif ; participation aux frais de séjours de vacances spécifiques proposées par les organismes agréés adaptés ;
- une aide animalière, contribuant à l’autonomie de la personne en situation de handicap. Exemple : entretien d’un chien d’assistance ou d’un chien guide d’aveugle.

Pour les personnes déficientes visuelles et les personnes malentendantes, la PCH peut être attribuée sous la forme d’un forfait mensuel dont l’utilisation n’est pas à justifier.

  • La carte d'invalidité

Elle est délivrée à toute personne dont le taux d’incapacité permanente est au moins de 80 %, ou bénéficiaire d’une pension d’invalidité. Elle permet une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces d’attente, les établissements accueillant du public ou les manifestations – tant pour son titulaire que pour la personne qui l’accompagne dans ses déplacements. Elle offre par ailleurs des tarifications spécifiques en fonction des établissements.

  • La carte de priorité

Elle est accordée pour une période comprise entre un et dix ans, sans conditions d’âge, à toute personne dont le taux d’incapacité est compris entre 50 et 80 %. La pénibilité à se tenir debout est appréciée par un médecin de la MDPH.

  • La carte européenne de stationnement

Elle est nominative et permet au bénéficiaire de garer le véhicule qui le transporte sur les places réservées. Elle est attribuée à toute personne atteinte d’un handicap qui réduit de manière importante et durable sa capacité et son autonomie de déplacement à pied (périmètre de marche limité et inférieur à 200 mètres). Elle peut aussi être délivrée à une personne contrainte d’être aidée dans tous ses déplacements (aide humaine, canne ou tout autre appareillage manipulé à l’aide d’un ou des deux membres supérieurs, véhicule pour personnes en situation de handicap, prothèse de membre inférieur), ou ayant recours lors de tous les déplacements extérieurs à une oxygénothérapie.

La présence dans le véhicule de la personne titulaire de la carte de stationnement est impérative - l’aidant seul ne bénéficie pas des droits ouverts par la carte.


Adresser une demande
MDPH
01 43 99 79 00

Pour les invalides de guerre, renseignements et demande
ONAC Val-de-Marne
01 43 39 71 23

Page publiée le 7 août 2014 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer