Conseil des enfants : en pleine campagne

Publiée le 09 novembre 2020 - Mise à jour le 09 novembre 2020

© Sylvain Lefeuvre

Le 17 novembre, les écoliers de CM2 éliront leurs représentants au conseil des enfants de Vitry, cette instance citoyenne d’expression qui leur appartient.

Pas besoin d'être adulte pour faire bouger les choses autour de soi, n’est-ce pas Victor ? Cet élève en CM2 à l’école Diderot voudrait qu’il y ait davantage d’activités artistiques. Il pourra faire progresser cette idée s’il devient, dans quelques jours, membre du nouveau conseil municipal des enfants. Mais il devra avant être élu par ses pairs et, après, obtenir le feu vert de ses parents.

Le 17 novembre, les centres de loisirs des 21 écoles élémentaires organiseront les élections qui renouvellent, tous les deux ans, cette assemblée participative de 42 jeunes représentants (50 % de titulaires et 50 % de suppléants).

Apprentissage de l'engagement citoyen pour tous

« Le conseil des enfants a été créé par la municipalité. Son objet est de favoriser le premier engagement citoyen des jeunes et l'apprentissage de la démocratie », explique Abib Hassouni, son coordinateur.

« Il donne aux enfants de tous les quartiers de Vitry la possibilité de s’impliquer dans la ville en proposant aux élus de Vitry des idées, des actions, des projets à mettre en œuvre », rappelle Kaïna Sijean, la directrice du centre de loisirs Diderot.

Une génération qui a le sens des reponsabiltés

Le 5 novembre, elle a présenté aux deux classes de CM2 le conseil, son fonctionnement et l'organisation des élections. Elle a aussi inviter les élèves à se porter candidat. « Êtes-vous prêts à exprimer vos idées, à porter celles des autres et à représenter vos camarades ? » Neuf volontaires du CM2 A ont levé la main, des idées à revendre. « Il faut qu’il y ait moins de violence dans la cour », a lancé Julien. « Je veux combattre les injustices », a affirmé Syrine.

« Je ne suis pas surpris, c’est une génération qui a envie de changer les choses et a le sens des responsabilités », a confié, ravi, Peio Ihidoy, leur enseignant. Le conseil tiendra sa première séance le 5 décembre.

Frédéric Lombard

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires