Vitry à l’heure du NPNRU, rendez-vous jeudi 21 septembre

Publiée le 13 septembre 2023 - Mise à jour le 22 septembre 2023

©2023 Nicolas Wanlin

Après cinq années d’études et de préfiguration, le NPNRU entre dans sa phase opérationnelle. D’ici 2032, trois secteurs de la ville, Robespierre, Germain-Defresne et Ampère vont connaître une reconfiguration profonde. À Vitry, il s’agit de la deuxième opération de renouvellement urbain d’envergure après la rénovation du quartier Balzac réalisée entre 2007 et 2017.

Lancé en 2014, le Nouveau programme national pour la rénovation urbaine (NPNRU)  prévoit la transformation de plus de 450 quartiers prioritaires de la politique de la ville, à travers la France.

À Vitry, plusieurs partenaires sont associés au projet, dont : l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), Action Logement, la ville, l'EPT Grand-Orly Seine Bièvre, les bailleurs sociaux, le département...

Quels objectifs ?

Pensé pour améliorer le bien-être des habitants et pour rendre les quartiers agréables à vivre au quotidien, le NPNRU vise plusieurs objectifs :

  • améliorer et diversifier l’offre de logement  ;
  • encourager l’activité économique et l’emploi ;
  • désenclaver les quartiers pour favoriser les circulations à travers la ville ;
  • requalifier les espaces publics et privés ;
  • améliorer les équipements publics.

Trois secteurs concernés à Vitry

À Vitry, qui compte quatre quartiers prioritaires de la ville, deux d’entre eux ont été retenus dans le cadre du NPNRU, le Centre-ville et le 8-Mai-1945. Les différents travaux et aménagements se porteront sur trois secteurs précisément : 

  • Barbusse/Vilmorin/Defresne ;
  • Robespierre-Audigeois ;
  • Ampère.

Avec quels moyens ?

Le projet NPRU Cœur de ville à Vitry représente un coût final global de 230 millions d’euros.

Parmi les financements assurés, l'ANRU apporte un concours financier de 70,25 millions d'euros dont 42,9 millions d'euros de subventions et 27,3 millions d'euros de prêts bonifiés. 

La ville assumera un reste à charge d’environ 35 millions d’euros.

Ce qui va changer ?

Plusieurs projets d’aménagement seront réalisés dans le cadre du NPRU Cœur de ville. Parmi les opérations phares figurent : l’aménagement d’une nouvelle place végétalisée en face de la gare Centre-ville du futur métro, la création de rez-de-chaussée commerciaux et bureaux en étage, la reconstruction du cinéma municipal, l’agrandissement du groupe scolaire Jean-Moulin via la création de deux centres de loisirs maternel et élémentaire, la construction de trois city stades, l'aménagement d'une voie piétonne à travers le secteur Vilmorin-Defresne…

1 550 nouveaux logements sociaux d'ici 2030

L’enjeu du logement est également au cœur de l’opération : depuis près d'un an, un cabinet spécialisé en maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (MOUS) accompagne les habitants qui doivent être relogés le temps des travaux. Mobilisée pour le droit au logement, la municipalité s'est engagée à ce que chaque logement social détruit soit reconstruit. En effet, pour chaque logement social démoli, un sera reconstruit avec un financement de l'ANRU et 2 seront construits avec un financement de droit commun. Au total, Vitry verra 1 550 nouveaux logements sociaux construits d'ici 2030, dont 490 financés par l'ANRU, pour remplacer les 490 logements sociaux démolis. 

 

Pour faire le point sur le projet et répondre à vos questions, une réunion publique est organisée en présence du maire, Pierre Bell-Lloch, de Luc Ladire, 1er adjoint au maire, de Fatmata Konaté, 4e adjointe au maire, et des bailleurs Valdevy et la Semise. Rendez-vous jeudi 21 septembre à l’hôtel de ville à partir de 18h30.

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires

Partager sur :

FacebookTwitter

Envoyer :

Envoyer