Festival du roman noir et social

Romannoir Affreduit

Fêtes

Du 6 au 8 décembre 2019

C’est parti pour le premier Festival du roman noir et social de Vitry organisé conjointement par la librairie associative Livres en luttes, le Centre culturel de Vitry et la librairie Les Mots retrouvés !

La première édition du Festival du roman noir et social réunit du 6 au 8 décembre 31 auteurs de renom. “Ce n’est pas tous les jours que l’on assiste à la naissance d’un festival”, s’enthousiasme Isabelle Léger, gérante de la librairie Les Mots retrouvés, partenaire de l’événement.

L’idée de lancer un Festival du roman noir et social, le premier du genre, est né à la librairie associative Livres en luttes qui diffuse des livres à petits prix, souvent militants. “Nous avions l’idée d’organiser une rencontre avec deux-trois auteurs, Antoine Blocier, lui-même auteur, a lancé quelques invitations, trente et un écrivains, parmi les plus réputés du genre, ont répondu présents”, raconte Robert Séguéla, cheminot à la retraite et membre actif de l’association. Ils n’ont pas été les seuls à se mobiliser. Une soixantaine de bénévoles participe à l’organisation de cette première manifestation.

“Notre initiative met en avant la part de critique sociale du genre. Romans noirs et polars dénoncent les dysfonctionnements de notre monde et les conditions sociales qui rendent les individus fragiles et, parfois, hors de contrôle”, explique Antoine Blocier, en charge de la programmation. Sans préméditation, le festival débute la veille de la grande mobilisation nationale pour les retraites, le 5 décembre, par une projection suivie d’une rencontre avec Gérard Mordillat autour de son film Mélancolie ouvrière

  • Aux 3 Cinés Robespierre

Mercredi 4 décembre
20h :
Rétrospective Gérard Mordillat
Projection de "Mélancolie ouvrière" en présence du cinéaste pour une rencontre/débat à l’issue de la projection.

  • À la Maison de la vie associative

Vendredi 6 décembre

18h30 : vernissage de l’exposition sur l’histoire du roman social.
19h : conférence avec Jean-Bernard Pouy sur le thème Roman noir et social, animée par Roger Martin.
Spectacle "Polar Blues" (Antoine Blocier et Pierre Meige). Le premier dira des textes noirs en résonnance avec les dysfonctionnements du monde et l’autre chantera, jouera du piano, de la guitare et de l’accordéon. Spectacle tout public.

Samedi 7 décembre

de 10h à 19h et dimanche 8 de 10h à 18h : le salon littéraire "classique"
Les 31 auteurs sont en rencontres/dédicaces dans la grande salle en rez-de-chaussée. Un bar convivial permettra aux visiteurs et aux auteurs de se rencontrer de façon moins
formelle. Plusieurs débats/rencontres/projections sont programmés. Ils se tiendront dans la salle, à l’étage de la Maison de la vie associative.
à 11h
Rencontre avec Didier Daeninckx, autour de son nouveau livre "Le Roman noir de l’histoire". En 80 textes courts, Didier Daeninckx retrace 200 ans de l’histoire de France de 1850 à… 2050. Préface de l’historien Patrick Boucheron. Animée par Roger Martin.
à 14h
Projection de "Jean et Nelly" et "Hier", deux courts métrages de Max Obione, en présence du réalisateur, avec discussion à l’issue.

Dimanche 8 décembre

à 11h
Rencontre/débat "Pour qui sonne le noir ?", quand l’histoire est livrée aux auteurs : l’exemple de la guerre d’Espagne. Animée par Patrick Amand, directeur de la collection Noires nouvelles, Éditions du Caïman. Avec la participation de Jeanne Desaubry, Didier Daeninckx et Michel Embareck, auteurs ayant participé à l’un ou l’autre des recueils ("Franco la muerte" et "Brigadistes"). L’association des Républicains espagnols d’Île-de-France s’associera à cette rencontre.
à 14h
Projection de "Elle hache !" et "Bad Game", deux courts métrages de Max Obione, en présence du réalisateur, avec discussion à l’issue.

En amont, plusieurs actions ont déjà eu lieu, à la bibliothèque, au centre social Balzac ou encore au théâtre Jean-Vilar, mais tous les auteurs dont Jeanne Desaubry, Nicolas Lebel, Michèle Pedinielli, Mako, Élisa Vix, Pierre Meige, Chantal Montellier… sont attendus en dédicace tout le week-end. “Les festivals sont des moments de partage et de joyeuse convivialité”, témoigne Jean-Bernard Pouy, créateur du Poulpe et père du polar à la française avec Didier Daeninckx. Tous deux à l’affiche de cette première édition, entièrement gratuite et ouverte à tous, avec des expos, des projections, un spectacle musical, des rencontres… Ce serait un crime de rester chez soi.

Claire Prieur

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 premiers caractères de la série.

*Champs obligatoires

Infos pratiques

Du 6 au 10 décembre

Et aussi

Centre culturel de Vitry
36, rue Audigeois
01 79 61 60 80

Livres en luttes
62, avenue Guy-Môquet
01 43 91 92 29

Les Mots retrouvés
2, avenue du Parc
01 45 97 94 42

Toutes les infos sur le Festival

  • Lieu

  • Maison de la vie associative (MVA)

    36, rue Audigeois (La Heunière)
    94400 Vitry-sur-Seine

    Tél. : 01 79 61 60 70 ou 71

    mva@mairie-vitry94.fr

    Horaires :

    - du lundi au jeudi : 9h-12h - 14h-18h

    - vendredi : 9h-12h et 14h-19h

    - samedi : 9h - 12h

    Plan

    36, rue Audigeois (La Heunière) 94400 Vitry-sur-Seine