Petit bréviaire tragique à l'usage des animaux humains du XXIe

Théâtre

Du 15 au 16 octobre 2021

Ouverture(s) d'octobre

Co-auteur il y a près de 20 ans avec Alain Prochiantz du Traité des formes, Jean-François Peyret lance en 2020 son Petit bréviaire tragique avec des artistes et chercheurs proches, des jeunes comédiens et musiciens. Une expérimentation, une affaire de transmission et d'héritage sans testament.

Ça se bouscule aux postes-frontières homme/animal. Il y en a qui poussent à lever les barrières pour se précipiter les bras ouverts dans le pays des animaux ; jusqu’où s’enfonceront-ils, au-delà de chez les mammifères ? D’autres prônent le maintien de la fermeture de la frontière au motif qu’on est des animaux, mais quand même… Culturellement très éloigné de son plus proche cousin, le chimpanzé, Sapiens ne peut pourtant échapper au trouble de cette parenté. Que peut venir faire le théâtre dans cette galère ? À quelle expérience peut-il inviter ?

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 premiers caractères et les 2 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires