Résidences autonomie : se protéger soi et les autres

Publiée le 18 mars 2020 - Mise à jour le 23 avril 2020

Droits réservés

Santé

Les seniors restent chez eux et trouvent des occupations pour ne pas s'ennuyer. Télévision, marche dans le couloir, appels téléphoniques auprès des enfants.

162 Vitriots vivent dans les quatre résidences autonomie de la ville

Des mesures adaptées y ont été prises. "Depuis près de 15 jours, les visites y avaient beaucoup diminué", signale Karel Le Goslès, en charge du service Résidence autonomie.

Les agents réalisent des roulements pour y assurer en priorité 4 missions :

  • Mettre dans un sac individuel les repas préparés par le Sidoresto intercommunal, en masque, gants, surchaussures, charlotte, et les porter chez les résidents.
  • Entretenir les locaux communs, désinfecter les portes, poignées, rampes d'escalier, monte-personne, table, chaises, fauteuils, une fois par jour.
  • Contacter chaque résident pour s'assurer qu'il va bien.
  • Sortir les poubelles et maintenir l'hygiène.

Françoise Séro, 92 ans,  habitante de la résidence autonomie Justin-Delbos, explique : "pour tout vous dire, ça m'embête de ne pas pouvoir sortir. On n'y peut rien, c'est un mauvais passage, il faut prendre son mal en patience. Ça peut durer trois semaines, ils le disent à la télévision".

Petite, elle a beaucoup entendu parlé de la grippe espagnole qui a provoqué plusieurs décès dans sa famille. Mais elle n'a pas vraiment peur, "ce qui est important, dit-elle de sa voix du sud chantant, c'est de se protéger soi et les autres".

Cette mamie, adepte des sorties auprès de ses arrières-petits-enfants dans un quartier proche et des jeux collectifs au salon commun l'après-midi, reste aujourd'hui dans son appartement. Mardi, elle a trouvé la journée longue. "Je suis allée marcher dans le couloir pour me faire les muscles et j'ai ouvert la télévision de temps en temps pour entendre une voix qui me tienne compagnie. Ma fille m'appelle trois fois par jour et mon fils prend des nouvelles par téléphone une fois par jour."

Pour les soins à domicile et le ménage, Françoise peut compter sur le Service polyvalent d'aide et de soins à domicile (Spasad), service municipal qui continue à œuvrer. "J'ai une infirmière qui vient tous les 15 jours pour une prise de sang, elle passera ce vendredi, explique-t-elle. Mais l'aide ménagère, avec le machin, là, je lui ai dit de ne venir que début avril, je vais pouvoir me débrouiller moi-même."

 

Gwénaël le Morzellec

 
  • Centre Communal d'Action Sociale Vitry le 26/03/2020 à 15:42

    @Dussable - Les personnes inscrites sur le registre des personnes vulnérables sont contactées chaque jour. Un numéro vert existe 0 800 00 87 91 permettant de recenser les demandes des personnes âgées qui auraient besoin d’une aide particulière et souhaiteraient être tout simplement contactées chaque [...]Lire la suite

  • Dussable le 20/03/2020 à 18:05

    Une proposition au delà des résidences autonomie :activer le plan canicule pour joindre téléphoniquement les personnes isolées et fragiles : leur assurer un contact, s'assurer que les services extérieurs qu'elles reçoivent sont effectifs, recenser leurs besoins.Lire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 premiers caractères de la série.

*Champs obligatoires

plus d'infos

Service polyvalent d'aide et de soins à domicile (Spasad)