Escrime à l'aise dans ses lignes

Publiée le 07 octobre 2020 - Mise à jour le 12 octobre 2020

Depuis quelques semaines, contraintes sanitaires obligent, seuls les escrimeuses et escrimeurs mineurs sont autorisés à pratiquer leur sport favori dans ce nouvel écrin. @Alexandre Bonnemaison

Profitant des aménagements réalisés par la commune au gymnase Joliot-Curie, les jeunes escrimeurs et escrimeuses vitriots de l'ESV pratiquent leur discipline dans des conditions idéales avec des installations parfaitement adaptées.

Les escrimeuses et escrimeurs de l’ESV ont investi depuis la rentrée le gymnase Joliot-Curie, récemment rénové et parfaitement adapté à leur discipline. Ils bénéficient ainsi d’une vaste salle que la ville a aménagée pour un montant de 350 000 €.

Un investissement qui comprend 10 pistes d’escrime désormais matérialisées avec du marquage au sol et équipées de tuteurs lumineux qui désignent, grâce à une couleur rouge ou verte, le tireur ayant porté l'estocade.

Une salle digne d'une équipe nationale

Renaud Wiart, maître d’arme de la section, en plein entraînement avec les adolescents, se réjouit aussi malgré un début de saison altéré par la pandémie avec les préconisations sanitaires qu'elle impose et le départ d'un des maîtres d'arme.

« C’est une salle digne d’une équipe nationale qui préparerait les Jeux olympiques. » « Nous avons deux fois plus de pistes qu’auparavant, à la halle des sports, et assez d’espace pour faire des exercices parallèles à l’escrime comme des jeux collectifs. »

Ces aménagements vont également permettre à la section de pouvoir accueillir des compétitions, bien que leur organisation en cette saison si particulière soit perturbée.

Le chantier d'aménagement a également concerné la réfection de la plomberie, des peintures, du parquet et de l’éclairage ainsi que la création d’un local pour ranger l’ensemble des équipements et du matériel : masques, vestes, cuirasses, pantalons et fleurets. 

Touche et les lumières scintillent

« En garde ! Prêts ! Allez ! » Les assauts des jeunes à l'escrime s’enchaînent au rythme des commandements et des consignes du maître d’arme. À la moindre touche, les lumières scintillent, véritables juges de paix d’un sport qui requiert tactique, souplesse, créativité, réflexe et rapidité.

Depuis quelques semaines, contraintes sanitaires obligent, seuls les escrimeuses et escrimeurs mineurs sont autorisés à pratiquer leur sport favori dans ce nouvel écrin. Équipés de la tenue réglementaire et reliés par des câbles au système électrique, filles et garçons s’en donnent à cœur joie. 

« Tout va très vite et, avec la fatigue, on ne se rend pas forcément compte de qui a touché », souligne Manelle, qui pratique l’escrime depuis 5 ans. « Le système électrique fonctionne bien mieux qu’avant et nous permet de connaître tout de suite le résultat. »

Hugo Derriennic

 

Renseignements
www.esvitry-escrime.fr
communication@esvitry-escrime.fr

 

Retrouvez les résultats dans la rubrique vie sportive

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 premiers caractères de la série.

*Champs obligatoires