Yohann Charrin en tournage à Vitry

Publiée le 12 octobre 2020 - Mise à jour le 12 octobre 2020

Le réalisateur vitriot Yohann Charrin filme ce samedi matin les derniers plans de son premier long métrage « Mise au vert ». @ Sylvain Lefeuvre

Le réalisateur vitriot Yohann Charrin filme ce samedi matin les derniers plans de son premier long métrage « Mise au vert ». Une fiction écrite, réalisée et produite par ce chef opérateur de formation, auteur déjà de plusieurs courts métrages.

Talkie-walkie en main, Yohann Charrin lance le mythique « action » à ses comédiens postés à quelques mètres du collège Casanova.

« Mon film raconte l’histoire d’une famille de Vitry. Le papa, en pleine crise de couple et de la quarantaine, fatigué de voir ses deux enfants scotchés aux écrans, décide de retourner dans son village d’enfance à Saint-Julien-en-Vercors. Une mise au vert sans électricité, sans réseau, mais pleine de surprise. C’est une vraie comédie familiale. » Yohann a défendu en vain ce projet durant deux ans dans les circuits traditionnels du cinéma avant de créer sa boîte de production pour se lancer dans ce pari fou : « C’est du vrai cinéma indépendant.

Tous les acteurs et les techniciens, une trentaine au total, ont accepté d’être payé au minimum légal et de toucher un intéressement une fois le film vendu. C’est comme cela que l’on a pu monter le film en plus d’une campagne de financement participatif. » La force du scénario a convaincu Jean-François Balmer et Didier Bénureau de rejoindre le tournage pendant une semaine cet été dans le Vercors.

La scène tournée ce 3 octobre marque le début du film : la famille en crise récupère le collégien devant Casanova et prend la route de la montagne. Comme dans le Vercors, une véritable solidarité s’est mise en place à Vitry pour soutenir Yohann : les copains de ses enfants jouent les figurants, les parents d’autres gamins lui ont prêté leur maison dans le quartier de la Ferme pour une soirée de tournage et une autre amie son cabinet d’architecture.

« Vitry, c’est ma ville, et cette histoire est un peu la mienne, voilà pourquoi je voulais tourner ici. »

Plus le temps d’échanger, les acteurs sont en place et l’action peut démarrer, l’aventure, elle, continue avec le montage et une sortie nationale…  

Willy Richert

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires