Jérémy Aubry : champion à l'entraînement

Publiée le 12 novembre 2020 - Mise à jour le 13 novembre 2020

© Sylvain Lefeuvre

Jérémy Aubry, champion vitriot de twirling bâton, un sport très spectaculaire, continue de s'entraîner comme d'autres sportifs de haut niveau.

Les sportifs de haut niveau ont l'autorisation de continuer leur entraînement. Ainsi, le champion de twirling bâton (ESV) Jérémy Aubry va bénéficier du gymnase du palais des sports. Grâce à la mise à disposition de ses équipements par la ville, plusieurs athlètes de haut niveau, comme voulu par le gouvernement, poursuivent leur entraînement, comme à la piscine les nageurs très classés de l'ESV natation, qui y accèdent régulièrement.

Au palais des sports

De son côté, Jérémy Aubry, adhérent à la section ESV twirling bâton, a dû s'adapter au confinement. Ce champion s'est d'abord contenté du plafond de son salon. Et, sans être aviateur, il le juge trop bas.

Heureusement, suite à la mobilisation du service municipal des Sports, une salle d'entraînement digne de ses jetés vient de lui être proposée : à savoir, le gymnase du palais des sports, les mercredis en fin d'après-midi. L’athlète se réjouit de la retrouver au plus vite.

Championnat d'Europe

En effet, c'est à plusieurs mètres de hauteur que l’accessoire étalon virevolte dans sa discipline, un condensé de gymnastique, de danse et de jonglage fondu dans une  chorégraphie musicale. « Selon la météo, je m’entraînais aussi au bord de la Seine ou sur le parking derrière chez moi, muni de mon attestation de sortie », explique le sociétaire de l’ESV, qui vit sa passion depuis l’âge de 8 ans, après qu’il ait vu sa sœur manier le bâton chez les majorettes.

À 27 ans, Jérémy prépare les championnats d’Europe qui se disputeront au printemps prochain… si le virus se met sur pause.

« Le twirling demande de l’adresse, de la souplesse et aussi  un bon cardio, précise-t-il. Je suis souvent le seul garçon au  milieu des filles et, du coup, on prend plus attention à moi », dit-il en riant.


Frédéric Lombard

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires