Marché solidaire avec Mokobé

Publiée le 11 janvier 2021 - Mise à jour le 13 janvier 2021

Mokobé, le rappeur vitriot du 113, parrain du marché solidaire organisé par l’ONG Human Appeal avec l’enseigne H.market et le soutien logistique de la ville. © Nicolas Wanlin

Dimanche 10 janvier sur la dalle Robespierre : c’était le rendez-vous solidaire et festif à ne pas manquer sur Vitry. Retour sur un événement qui a réchauffé le cœur de plus de 500 habitants.

Il faisait froid, mais chaud, ce dimanche-là sur la dalle Robespierre, grâce à l’énergie de Mokobé, le rappeur vitriot du 113 qu’on ne présente plus, parrain du marché solidaire organisé par l’ONG Human Appeal avec l’enseigne H.market et le soutien logistique de la ville.

« Avec tout ce qu’on a vécu ces derniers mois, c’est très important de retrouver de la chaleur humaine. Je suis heureux de voir toutes ces familles contentes de sentir qu’on a pensé à elles », explique l’artiste, qui a grandi dans le quartier.

En effet, malgré la température qui frôle la négative, la musique, le parfum des churros, les stands de boissons chaudes et de jeux de société pour les enfants, on croirait plus une fête de quartier qu’une distribution de colis alimentaires.

« En cette période compliquée, nous avons besoin de ce genre de bouffée d’oxygène », a déclaré le maire, Pierre Bell-Lloch, remerciant les différents acteurs de cette initiative solidaire.

Soutien alimentaire

Les habitants, après s’être inscrits sur place, sans condition de revenus, ont reçu un bon d’achat « virtuel » qui leur permettait de faire leurs courses en fonction de leurs besoins ; fruits, légumes, pâtes, yaourts…
Un thé à la main, Leila, mère de deux enfants, au chômage comme son mari depuis le début de la crise, raconte : « On habite sur le Plateau. J’ai vu l’information de ce marché sur Facebook. Ça fait du bien cette bonne humeur. Et ce plein de courses nous aide vraiment ».

« C’est une réponse à la crise sanitaire, un devoir d’aider les gens qui en ont besoin. Nous voulons que les personnes ne se sentent pas « stigmatisées » en venant récupérer des denrées alimentaires. La convivialité est essentielle. Et nous mettons aussi à disposition des personnes qui le souhaitent des outils pour véritablement sortir de leurs difficultés », explique-t-on à l’association Human Appeal.

Soutien administratif et psychologique

En effet, en plus du marché, une association d’étudiants en droits (l’OSAA) recevait les personnes désireuses de bénéficier d’une aide aux démarches administratives qui bloquent parfois les situations personnelles, demande d’aide au logement, de titre de séjour...

« Nous pouvons expliquer quels documents manquent dans un dossier, rédiger un courrier et même venir avec les gens en rendez-vous à la préfecture par exemple », explique Laure Mazurier, étudiante à Paris-2, présente ce dimanche. Sans compter l’espace d’écoute, animé par des psychologues bénévoles, ouvert à tous ceux qui souhaitaient se confier. « Je ne sais pas exactement ce qui se passe sur la dalle. On habite ici, on a attendu de la musique en bas… » confie Sarah, encore dans la file d’attente pour entrer sur le marché. « Je crois qu’il y a des ballons et des barbes à papa… » renchérit, impatient, Adem, son fils de 9 ans.

Au total, c’est plus de 500 habitants qui auront profité de ce coup de pouce et surtout passé un bon moment dehors, tous ensemble, malgré la crise.

Katrin Acou-Bouaziz

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 2 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires