Une caravane tamoule pour la justice

Publiée le 13 janvier 2021 - Mise à jour le 13 janvier 2021

© Sylvain Lefeuvre

Vendredi 8 janvier, le maire, Pierre Bell-Lloch, et Albertino Ramaël, adjoint au maire chargé des Relations internationales, accueillaient, à l'hôtel de ville, la caravane tamoule faisant halte à Vitry.

Une délégation tamoule parcourt la France à vélo et s'arrête dans les mairies dans l'espoir d'un soutien contre le gouvernement sri-lankais, accusé de crimes de guerre et contre l’humanité. Elle veut la reconnaissance du peuple tamoul et dénonce l’oppression dont il est victime depuis l’indépendance en 1948.

Le 8 janvier, le maire, Pierre Bell-Lloch, et Albertino Ramaël, adjoint au maire chargé des Relations internationales, accueillaient les membres de cette délégation.

« C’était important pour nous de répondre à leur appel. C’est dans la tradition de Vitry-sur-Seine de toujours porter soutien aux peuples en souffrance », déclarait Albertino Ramaël, à cette occasion.

Nindulan Navaneethan, représentant des Tamouls en Europe, a rappelé que « en 2009, 200 000 Tamouls ont été assassinés au Sri Lanka. Nous demandons l’ouverture d’une enquête internationale indépendante sur les crimes de guerre, les violations des droits internationaux et le génocide commis contre le peuple tamoul par le gouvernement sri-lankais ».

Partis du Conseil de l’Europe, à Strasbourg, ils souhaitent par cette mobilisation que la France se fasse l’écho de sa lutte lors de la 46e session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, qui doit se tenir à Genève du 22 février au 19 mars.

Christiane Grave

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires