Les prairies du Fort

Publiée le 03 février 2021 - Mise à jour le 03 février 2021

© Services Espaces verts

C’est un beau projet qui se prépare au pied du fort d’Ivry, côté Vitry, à l’angle des rues des Carrières et Lavoisier, celui d'une prairie qui offrira un espace de détente et de découverte de 7 000 m2.

En juillet 2019, la métropole du Grand Paris désignait les lauréats de l’appel à projet « Nature 2050 ». L'objectif était de sélectionner des projets agissant en faveur de la préservation et de la restauration de la biodiversité, afin d'adapter les territoires au changement climatique.

Parmi les 9 lauréats de la région, Vitry, pour son projet de création d'un verger et d'une partie plus forestière au niveau du Fort.

Prairie en ville

Sur près de 7 000 mètres carrés, un parc public, composé d’un verger, de jardins pédagogiques, d’une grande prairie récréative entourée de petites prairies mellifères et d’un boisement destiné à préserver la biodiversité, s’offrira bientôt aux habitants de ce quartier pavillonnaire, ainsi qu’aux lycéens des établissements scolaires à proximité et aux personnes âgées de l’EHPAD des Lilas.

Un rucher pédagogique, dont la gestion sera confiée à une association d’apiculteurs, devrait également y trouver sa place.

« Ce projet innovant et multipartenarial de préservation de la faune et de la flore a reçu l’appui de la métropole du Grand Paris, de la filiale de la Caisse des dépôts et consignations – CDC Biodiversité – et de la région Île-de-France. Enfin, sa conception est réalisée en concertation avec le département du Val-de-Marne, souligne Julien Tinson, chargé du projet au service Études et travaux espaces verts. Le parc sera performant énergétiquement, avec un bilan carbone le plus faible possible. Nous n’utiliserons que les substrats présents sur le site. »

Les travaux préparatoires sont en cours et seront suivis du confortement des carrières souterraines. Les travaux d’aménagement devraient démarrer au troisième trimestre 2021 pour une livraison au premier semestre 2022.

Les travaux prévoient également l’aménagement d’un parvis minéral à l’entrée du parc sur lequel viendra déborder la végétation.

L’occasion de marquer l’entrée de ville.

Marjorie Andrès

La ville est également signataire de la charte Métropole Nature dont l'objectif affiché est d'offrir un référentiel commun aux villes et aux acteurs économiques pour leur permettre de répondre, avec détermination, à la chute de la biodiversité et aux aspirations des concitoyens à un cadre de vie préservé et valorisé.

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires