Coupe de France : le CAV retrouve le plaisir de jouer

Publiée le 09 février 2021 - Mise à jour le 09 février 2021

© Sylvain Lefeuvrre

Les joueurs du CAV ont réalisé un très beau parcours en Coupe de France en atteignant le 7e tour de la plus vieille compétition du foot français. Une véritable bouffée d’oxygène pour les sportifs amateurs au cœur d’une saison difficile.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, le Club athlétique de Vitry (CAV) a atteint le 7e tour de la Coupe de France. Les Vitriots se sont finalement inclinés à domicile face à Saint-Brice, club qui évolue également en régionale 1, au terme d’une belle aventure.

« On a vécu cette coupe comme un bol d’air : nous n’avions pas joué de matchs officiels depuis l’arrêt du championnat il y a trois mois, et l’équipe avait à cœur de retrouver le terrain et la compétition », souligne l’entraîneur, Sofien Ben Belgacem, qui préfère retenir le positif malgré la déception causée par la défaite.

Réduite à 10 après la pause, l’équipe du CAV a tout donné, mais n’a pas su convertir ses occasions, manquant notamment un pénalty en seconde période. Un résultat difficile à encaisser, qui s’inscrit toutefois dans un parcours réussi.

« La coupe de France, c’est que du plaisir ! » s’exclame Marouen, le capitaine de l’équipe.

« C’était super de reprendre le rythme et de s’entraîner plusieurs fois par semaine. Tout cela nous donne de l’ambition pour les prochaines éditions et surtout pour le championnat où nous étions classés en tête de notre poule. » C’est dans un climat d’incertitude que les joueurs abordent la suite de la saison, à l’image d’un monde sportif amateur malmené par la crise sanitaire.

« Le sport est un élément structurant de la vie locale et de la politique publique municipale », rappelle Valentin Ierg, adjoint au maire délégué au Sport, venu supporter le CAV avec le maire, Pierre Bell-Lloch. « La ville continue d’accompagner les clubs et a débloqué une aide exceptionnelle de 25 000 euros en leur faveur », ajoute-t-il.

Un soutien essentiel, alors que les associations sportives de Vitry ont perdu en moyenne 25 % de licenciés.

Hugo Derriennic

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires