Ateliers d’art dans les écoles

Publiée le 24 mars 2021 - Mise à jour le 25 mars 2021

© Sylvain Lefeuvre

Dans le cadre du projet « parcours croisés » entre la galerie Jean-Collet et le MAC VAL, l’artiste plasticienne Jade Tang est intervenue dans quatre classes de CM2 et de 6e de la ville. Reportage dans un des ateliers réalisé au collège Jean-Perrin le jeudi 11 mars.

« On dirait de la pâte à pancakes ! » Malgré les apparences, les élèves de 6e B du collège Jean-Perrin n’ont pas suivi un cours de cuisine mais un atelier de sculpture en plâtre. Fabrication du plâtre, moulage….

Ces ateliers sont organisés par le MAC VAL et la galerie municipale Jean-Collet, dans le cadre du projet « parcours croisés » qui a lieu tous les ans. Il permet à des élèves de la ville de suivre un programme d’initiation à l’art contemporain et de pratique sous la direction d’un artiste exposé à la galerie municipale.

« D’habitude, les ateliers sont réalisés au MAC VAL, mais le musée est actuellement fermé au public. Nous nous sommes adaptés en nous déplaçant dans les écoles », précise Pauline Cortinovis, chargée des actions et des partenariats éducatifs au musée.

Durant deux heures, l’artiste plasticienne Jade Tang, qui est exposée à la galerie Jean-Collet, les a aidés à apprivoiser ce matériau. Les collégiens ont d’abord découvert quelques-unes de ses œuvres sur le thème du chantier. Place ensuite à l’action.

« L’idée est de fabriquer des briques et d’autres pièces en plâtre en vue de créer, ensuite, des sculptures collectives », souligne Jade Tang.

Après une petite démonstration, les sixièmes ont mis la main à la pâte. « On verse de la poudre de plâtre dans un bol et on ajoute de l’eau », explique l’artiste. « Ça ressemble à de la farine ! » lance un élève. « Il faut ensuite mélanger en essayant de ne pas faire entrer de bulles d’air », poursuit Jade Tang. Une fois le plâtre prêt, les adolescents, répartis en binôme, versent délicatement la pâte dans des moules de différentes formes. « C’est un peu long d’enlever les bulles d’air », commente Clémi, tout en tapotant doucement sur le moule pour faire disparaître les défauts. « C’est stressant de verser la pâte dans les moules, on a peur de déborder », estime de son côté Nivash, très concentré. « J’aime bien manipuler le plâtre, c’est agréable », lance pour sa part Rania. Une trentaine de minutes plus tard, les moules sont remplis et partent au séchage.

Le démoulage et la réalisation des sculptures a lieu le lendemain. Début mars, Jade Tang a rencontré deux classes de 6e du collège Jean-Perrin et deux classes de CM2 de l’école élémentaire Cachin.

Les œuvres collectives réalisées par les élèves seront exposées en juin prochain à la galerie municipale.

« Nous espérons pouvoir accueillir en avril les enfants au Mac Val et à la galerie pour des visites thématiques », ajoute Éva Colpacci, chargée des publics à la galerie municipale Jean-Collet.

 

Audrey Fréel

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires