Dans le bain de l’aquagym

Publiée le 21 juillet 2021 - Mise à jour le 06 août 2021

Air au dessus de 25 degrés, eau à 29, il fait bon barboter en ce moment dans le petit bassin de la piscine. Au complexe sportif du 8-mai-1945 sont dispensés les cours mixtes et gratuits d’aquagym que proposent, à la faveur de l’Eté sportif, les maîtres-nageurs de la ville.

Il est ainsi possible de venir gratuitement se (re)plonger dans le grand bain de cette activité lors de cours collectifs, tout en douceur et dans la bonne humeur. Les encadrants sont garants d’une ambiance ludique et conviviale. Ce qui ne signifie pas se la couler douce, même si le corps immergé à 1,25m de profondeur ne requiert pas de savoir nager.

La séance dure 45 minutes et l’on n’y chôme pas, comme en témoigne les six participantes qui se sont mouillées le 7 juillet. Sans masque mais avec le bonnet sur la tête, la plupart découvrent l’aquagym ou y reviennent après une longue interruption. Aucun problème pour Eric. Le maître-nageur et éducateur sportif est insubmersible.

« Quel que soit le public j’adapte les exercices et j’utilise un tas d’accessoires comme les frites qui aident à flotter et renforcent le côté décontracté de l’activité », précise-t-il. 

Après une prise de repères dans l’eau, un échauffement, c’est parti pour une série d’exercices progressifs, seuls ou en binômes. Je te pousse, tu me traines, je pédale, nous battons des jambes, on fait la course...les rires résonnent sous la voute de l’équipement aquatique. L’air de rien les abdos se tendent et les muscles travaillent. Puis, place à une pause détente où les mouvements ralentissent et le rythme cardiaque retombe. Et ça repart avec, toujours, le sourire aux lèvres.

Une découverte appréciée

Le but est atteint, faire découvrir une nouvelle discipline, entretenir sa forme tout en s’amusant et en liant connaissance. « A cause du covid j’ai dû arrêter l’aquagym et ici, j’apprécie les qualités pédagogiques de l’enseignant car avec lui, tout parait facile », assure Taous. Elle a trouvé l’information sur le site internet de la ville et s’est promises de ne manquer aucune des 17 séances qui sont planifiées jusqu’au 12 août.  « C’est mon deuxième cours et je ressens déjà des effets positifs sur mon corps », renchérit Kalsoumi, étudiante en didactique des langues. Autre débutante, Margareth n’entend pas en rester là. « Je crois qu’à la fin de cette expérience j’aurai envie de m’inscrire dans un club », explique-t-elle. Personne ne la freinera dans son élan.

Frédéric Lombard

Le passe sanitaire est obligatoire pour accéder à cette activité, si vous avez plus de 17 ans
Découvrez tout le programme de l'été sportif
La piscine municipale du 8-mai-1945

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires