Mobilisations

Publiée le 13 août 2021 - Mise à jour le 13 août 2021

Plus de moyens, c’est ce que souhaitent parents comme professeurs. Ils se sont mobilisés de façon inédite, appuyés par les élus, auprès de l’Éducation nationale pendant cette année marquée par la pénurie de remplaçants.

“En février-mars, nous étions là, avec des parents remontés, à notre Printemps des écoles”, rappelle-t-on à la FCPE. “Du côté des professeurs, on décompte plusieurs jours de grève pour la même raison”, appuie la déléguée syndicale enseignante.

À la rentrée, la FCPE prévoit “une forte attention sur les ouvertures/fermetures de classe et encore un combat pour l’année sur les remplacements et leur statut”, car les contractuels ne restent pas dans les classes. Le manque de réseaux d’aide, d’infirmières, d’assistantes éducatives d’élèves handicapés préoccupe également, comme la liste d’attente au centre médico-psychologique.

En tous cas, la communauté éducative aspire à un retour à la normale après des mois de rebondissements de protocoles et attend les projets à l’extérieur, les classes de découverte, les partenariats avec les EMA, le théâtre, la galerie, la bibliothèque…

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires