Panoplie pour grandir

Publiée le 31 août 2021 - Mise à jour le 31 août 2021

Bâtiments scolaires, mobilier et personnel d’entretien pour apprendre dans de bonnes conditions, centres de loisirs, séjours vacances, espaces culturels, sportifs pour s’épanouir, la ville voit l’éducation en large.

Affirmant l’éducation des plus jeunes Vitirotes et Vitriots aux côtés des parents et enseignants comme son ambition numéro 1, la ville y consacre la plus grande part de son budget, dont 53,5 millions d’euros vers ceux en âge de fréquenter l’école primaire. Elle s’appuie aussi sur de précieux partenaires locaux.

“La place de l’enfant est au cœur des préoccupations de l’équipe municipale qui a pour objectif la réussite de tous les élèves”, insiste Stéphane Biéchy, directeur des services socio-éducatifs.

“On est hyperprivilégiés à Vitry”, estime Céline Iskia, directrice de l’école élémentaire Joliot-Curie A, lors de la soirée des directions d’école de juin préparée par la municipalité. Les particularités ? “La très grande prise en charge par rapport à d’autres villes, explique-t-elle. Par exemple, la gratuité des fournitures scolaires et l’accès au patrimoine de la commune, comme la piscine municipale, et encore l’Exploradôme, le Mac Val…”

De plus, soulignent des parents à la FCPE, “on se sent soutenus par la ville en ce qui concerne les demandes à l’Éducation nationale et le lien avec l’inspection académique”. La taille de certains groupes scolaires, avec un nombre de classes souhaité à la baisse par certains directeurs, vient parfois tempérer le tableau.

En cette rentrée, retournent à l’école environ 3 920 maternels et 6 065 élémentaires (chiffres 2020), parmi lesquels 80 enfants en situation de handicap accompagnés d’auxiliaires de vie en centre de loisirs et des agents vacataires municipaux intervenant durant les temps péri et extrascolaires.

 

Bâtis scolaires

Les bâtiments scolaires primaires communaux, entretenus et gardiennés par un personnel communal plus précieux que jamais pour la désinfection anticovid ou face aux inondations comme en juin dernier, bénéficient chaque année de 400 000 euros de travaux de maintenance. S’y ajoute des gros chantiers, dont, cette année, des salles supplémentaires en élémentaire – 3 à Hugo et 2 à Cachin – et des études pour construire un groupe scolaire, rue du Bel-Air, dans la ZAC des Ardoines.

Fournitures de la réussite

Soucieuse d’égalité, la municipalité revendique l’originalité de poser à la rentrée, sur la table de chaque élève, du CP au CM2, un sac garni de fournitures (130 000 euros). Elle apporte aussi annuellement 80 000 euros de matériel informatique et vise, pour la continuité pédagogique, à généraliser les vidéoprojecteurs interactifs en élémentaire.

Faciliter les découvertes

Pour favoriser l’ouverture au monde, la municipalité organise des classes de découverte. Soit un million d’euros pour 50 classes, 1 100 élèves en séjour de neuf jours aux tarifs échelonnés selon les ressources via le quotient familial. Des cars municipaux ou extérieurs sont aussi mis à la disposition des écoles pour les déplacements ou sorties (47 000 euros). D’autre part, des projets d’école sont soutenus, dotés de 35 000 euros cette année.

Ouvrir l’appétit

Préoccupée de donner le goût des connaissances, la ville, épaulée par l’Exploradôme, organise le festival Vitry sur science. Et encore, porté par le service Environnement et le conseil départemental du Vla-de-Marne, le programme Les P’tits Vitriots défient l’avenir a fait éclore en juin, dans 15 écoles, de passionnantes réalisations, comme une maquette des sources d’énergie renouvelable à Joliot-Curie ou un bac de compost alimentant un jardin à Cachin. Par ailleurs, la ville soutient également les études dirigées fréquentées par 2 200 élèves.
Les restaurants scolaires sont pourvus par la cuisine centrale intercommunale Makarenko et ont œuvré, avec leurs personnels de fabrication de repas et de service, au profit de près de 77 % des élèves en 2020-2021. On y développe les aliments bio à chaque repas, généralise le tri antigaspillage et programme de supprimer les barquettes en plastique d’ici 2025. Pour encourager le “bien manger”, l’édition 2021 de la Fête du goût, très visitée par les enfants et habitant·e·s, démarrera le 3 octobre, promettant d’éclairer la route des aliments, de la culture à la digestion.

Loisirs éducatifs

À nouveau candidate au dispositif d’Unicef France, Ville amie des enfants, la commune veut porter haut les notions de culture, paix, coopération, laïcité, développement durable. Elles cimentent le projet éducatif municipal. “Ces valeurs sont la clé de voûte des actions à développer dans les centres de loisirs”, rappelle Stéphane Biéchy. Cinq cent trente enfants d’âge élémentaire et 740 d’âge maternel sont accueillis en moyenne chaque mercredi dans les centres de loisirs. “Au centre de loisirs maternel [CLM] les équipes d’animateurs fondent avec les enseignants le socle des habitudes, explique Claire-Marie Lamoureux, responsable du service CLM. Beaucoup d’échanges ont lieu entre eux.” Après la rentrée, y sont prévues des attaches avec le théâtre Jean-Vilar, la galerie d’art contemporain, la bibliothèque et les partenaires tels l’Exploradôme, l’association musicale Crescendo, un plasticien. Sans parler du Festibal et de la Fête de l’enfance. La Fête du jeu avec les ludothèques municipales se profile pour l’automne, sous la forme renouvelée d’un rallye photo familial.
De nombreux séjours vacances bénéfiques à l’épanouissement de l’enfant sont également proposés, la ville les ayant même adaptés en période covid, avec des séjours à Vitry même et des sorties et animations sans nuitée !

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 premiers caractères de la série.

*Champs obligatoires