Duoday à la mairie

Publiée le 22 novembre 2021 - Mise à jour le 26 novembre 2021

Pour la 3e année, la ville a participé à l'opération Duoday pour faciliter l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap. Un jour pour découvrir un métier, un employeur, vivre une expérience nouvelle, mais aussi un jour pour créer la rencontre et faire taire les préjugés.

Le principe Duoday est simple : une entreprise, une collectivité ou une association accueille, à l’occasion d'une journée nationale, une personne en situation de handicap, en duo avec un professionnel volontaire. Au programme de cette journée : découverte du métier, participation active, immersion en entreprise. Une opportunité de rencontre pour changer de regard et, ensemble, dépasser nos préjugés.

Elle s'adresse à toute personne en situation de handicap de plus de 14 ans et permet de découvrir un métier ou d’amorcer un parcours professionnel.

Rencontre et partage d'expérience

« On se tutoie ? » Amel, agent d’accueil au centre municipal de la santé brise tout de suite la glace avec Carole. Amel et Carole formeront l’un des huit couples de ce Duoday. Le Duoday permet tous les ans à une personne en situation de handicap de passer une journée en duo dans une entreprise privée ou publique et de participer à ses tâches quotidiennes. Ce jeudi 18 novembre, Carole, reconnue travailleuse handicapée depuis 2009, va donc passer la journée avec Amel, agent d’accueil au centre municipal de santé. Le dialogue s’engage : « J’ai été gérante de société, explique Carole, j’ai un parcours atypique ». Amel rebondit : « Moi aussi, tu sais, j’ai d’abord étudié le droit avant de travailler dans le médical, un secteur que j’ai découvert sur le tas ».

Nous sommes dans l’une des salles d’accueil de la mairie où les duos se rencontrent autour d’un café et d’une viennoiserie.

Gilles était chauffeur-livreur pendant 30 ans. Des problèmes de dos l’ont obligé à se reconvertir, ce sera peut-être dans le travail administratif. Voilà pourquoi il s’est inscrit sur le site de l’opération et aura comme marraine, Cécile, secrétaire de l’atelier mobilité. « Je sors d’une formation, et je vais voir si cela me plait. »

Cécile a prévu de lui faire découvrir les outils informatiques, les logiciels et la manipulation des photocopieurs.

Anyssa elle, a été orientée par Cap Emploi qui aide les personnes en situation de handicap à trouver un emploi. Anyssa a travaillé en usine, été opératrice téléphonique, mais, depuis le déclenchement de sa sclérose en plaque, difficile de retrouver le chemin de l’entreprise : « Je suis là pour me remettre en selle. Travailler dans le social me tient à cœur ». Cécile de la direction de la Jeunesse, volontaire comme toutes ses collègues, sera son binôme. « C’est important de faire découvrir notre travail à des personnes handicapées, car avoir un handicap ne signifie certainement pas être incapable de travailler. »

« Cette opération n’aurait pas de sens sans le volontarisme des agents de la ville », rappelle le maire, Pierre Bell-Lloch, venu les remercier.

« Les agents qui portent haut les couleurs de fraternité et de solidarité de la ville aujourd’hui. Et si la ville de Vitry peut jouer un rôle dans votre retour à l’emploi, nous en serons fiers. »

Willy Richert

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires