Conseil de quartier de la Commune-de-Paris

Publiée le 16 décembre 2021 - Mise à jour le 16 décembre 2021

Après deux ans d'interruption, les conseils de quartier reprennent. Un temps d'échange attendu par les habitants.

Pierrette est la première arrivée ce jeudi 10 décembre au conseil de quartier de la Commune-de-Paris, à l’école maternelle Jules-Verne. Cette retraitée habite la Commune-de-Paris depuis 1995 et attend avec impatience de pouvoir retrouver son conseil de quartier. À 19h10, les deux élus municipaux, Bernadette Ebode Ondobo et Abdallah Benbetka ouvrent le conseil en rappelant que, après deux ans d’interruption pour cause de virus, les conseils sont de retour.

« Un lieu d’échange pour faire avancer les projets de quartier et résoudre les soucis du quotidien. C’est un travail à mener ensemble ! », explique Mme Ebode Ondobo.

Le manque d’illumination de Noël dans le quartier pose question aux habitants, mais rapidement un problème plus lancinant arrive sur la table : le manque de places de stationnement et les voitures ventouses qui monopolisent les places. Deux visions s’affrontent ; la première plus répressive avec une demande de caméras de surveillance et une présence accrue de la police municipale alors que Nadia, jeune maman, est venue justement réclamer une tolérance pour le stationnement « sauvage » car « nous vivons dans un quartier populaire, nous manquons de places depuis des années, et recevoir une amende de 135 € alors que nous avons besoin de la voiture pour aller travailler est une calamité ».

Le parking d’Auchan, devenant payant d’ici quelques semaines, les résidents s’inquiètent. Les échanges parfois vifs, mais toujours respectueux, se poursuivent deux heures durant, et rendez-vous est pris pour début mars avec, comme ordre du jour : le problème du stationnement, la fête de quartier, une demande d’information sur la fusion des bailleurs et la collecte pneumatique. Pour Nadia : « ces problèmes sont depuis longtemps sur la table, mais je reviendrai au prochain conseil pour avoir des réponses », et Pierrette de conclure : « des idées ont été proposées, on attend des réponses concrètes. Ces conseils sont utiles pour la vie de quartier qui doit reprendre ! »   

Willy Richert

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires