Question à Luc Ladire

Publiée le 28 février 2022 - Mise à jour le 03 mars 2022

Comment la ville continue-t-elle d’agir pour le logement malgré la suppression de subventions de l’État ?

Alors que le président Macron avait promis que « plus personne ne dormirait à la rue », l’État prive les organismes HLM de plus de 6 milliards d’euros, soit 200 000 nouveaux logements en moins selon la fondation Abbé-Pierre. À Vitry, la ville s’efforce de conserver la construction de 40 % de logements sociaux. Difficile quand l’État décide de faire des économies sur les citoyens et que les villes avoisinantes ne respectent pas le taux de 20 % imposé par la loi SRU.
Pourtant, le logement est la première préoccupation des français. A Vitry, la municipalité n'a eu de cesse de veiller à l'accès à des logements dignes. 
Notre ville est riche de ses 40% de logements sociaux comme de sa charte promoteurs et de ses programmes d'accession à la propriété. Nous voulons œuvrer pour une politique de logements équilibrée. Se loger ne doit pas être un luxe. 
Il reste beaucoup à faire, dans le public comme dans le privé, pour faire du logement un réel droit pour toutes et tous. 
Le logement social est un combat à mener tous ensemble, habitants, élus, amicales et bailleurs. L’État doit entendre la colère de ceux qui ont de plus en plus de difficultés à obtenir un logement social ou qui vivent un calvaire à leur domicile qui, faute de moyens, n’est pas entretenu correctement.
 

Pourquoi organiser un Forum du logement samedi 5 mars ?

Le logement est un droit, chacun doit être logé et bien logé. Partant de ce constat, et pour répondre à la colère des Vitriots, les élus agissent. Le Forum du logement permettra aux habitants d’échanger avec les associations, les bailleurs et les élus sur ce sujet essentiel. Nous écouterons vos réalités. 
Nous en ferons ensuite, pourquoi pas, un livre blanc des témoignages des Vitriots pour aller chercher les moyens auprès de l’Etat, de la préfecture, de tous les financeurs du logement pour résoudre vos problèmes. Une carte-pétition adressée au ministre du Logement sera à votre disposition. 
Vous pouvez compter sur notre détermination à porter haut et fort ce combat collectif.
 

 

Luc Ladire
1er adjoint au maire en charge de l’Habitat

 

 

Retourner au dossier : Ensemble pour le logement

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 premiers caractères et les 2 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires