Vos questions sur le logement en direct

Publiée le 02 mars 2022 - Mise à jour le 03 mars 2022

Lundi 21 février, le maire, Pierre Bell-Lloch, et Luc Ladire, 1er adjoint en charge du Logement, ont répondu à vos questions sur le logement en direct lors d’un Facebook live retransmis sur le site de la ville. Vous étiez nombreux à y participer. L’occasion d’aborder de nombreuses thématiques.

« Nous sommes régulièrement interpelés sur la question du logement, nous avons donc souhaité discuter avec vous sur ce sujet. Que vous soyez locataire du parc social, propriétaire d’un pavillon ou demandeur de logement, nous sommes tout disposés ce soir à répondre à vos questions. »

C’est par ces mots que le maire, Pierre Bell-Lloch, a ouvert le Facebook live avec Luc Ladire, premier adjoint en charge du Logement, organisé le 21 février dernier pour répondre en direct aux questions posées par les Vitriots. Et vous avez été nombreux au rendez-vous, retransmis en direct sur le site de la ville.


Comment sont attribués les logements ? Quels sont les critères prioritaires d’attribution ? Les nouvelles constructions permettent-elles de réduire les délais d’attente ? Quand pourrons-nous disposer d’offres de location-accession ?

Un grand nombre de thématiques ont été abordées pendant un peu plus d’une heure : l’accession au logement social, bien sûr, mais aussi l’avenir de la dalle Robespierre, les possibilités d’échange entre locataires, le relogement des habitants de Germain-Defresne ou de la cité Gabriel-Péri, ou encore les actions menées pour l’isolation thermique, les dispositifs existants pour les jeunes, les logements adaptés pour les personnes handicapées. Pendant une heure, les élus se sont prêtés au jeu des questions/réponses en toute transparence.

L’occasion de rappeler que les logements sont attribués par les bailleurs, au sein d’une commission où siègent des représentants du bailleur lui-même et de ses partenaires tels que des élus des collectivités territoriales, des représentants de la CAF, d’associations œuvrant au sein du département pour l’insertion ou le logement des personnes défavorisées, des amicales de locataires, de l’État.

Sur chaque logement, 1 à 3 demandeurs sont proposés. Pour chaque attribution, sont discutés, au sein de la commission, un certain nombre de critères : la composition de la famille, les conditions de ressources, la typologie du logement demandé, l’ancienneté et la spécificité de la demande…
 

A peu près 500 logements sont attribués par an sur la ville dont :
• 30% par la préfecture ;
• 25% par les bailleurs ;
• 20% par la mairie ;
• 20% par les entreprises à travers le dispositif action logement (1% logement) ;
• 5% par le département et la région.

 

“Je suis assez fier qu’à Vitry, on ait des délais plus courts qu’ailleurs, bien évidemment pas à la hauteur de la situation d’urgence, mais de 4 ans en moyenne, a souligné le maire, Pierre Bell-Lloch. Dans les commissions d’attribution, tout le monde est vigilant à essayer d’être équitable au regard de la situation de chacun, le plus juste possible. Aujourd’hui, il y a près de 8 000 demandeurs de logement sur la ville et il est prévu la construction de 8 000 logements. Il se pose la question des villes autour qui construisent moins et créent la rareté. Nous, on fait tout pour répondre aux besoins des Vitriots.”

En effet, la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbain) oblige chaque ville à construire au moins 20 % de logements sociaux mais certaines ne respectent pas cette obligation légale et préfèrent payer une amende. 
A Vitry, dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain en Cœur de ville, notamment, est prévu la construction de 1,2 logements pour 1 détruit, “afin de permettre la décohabitation des familles, a précisé Luc Ladire, 1er adjoint au maire chargé du Logement. Pour les jeunes actifs et étudiants de moins de 30 ans, la ville propose environ 700 logements au sein de résidences sociales sur l’ensemble du territoire.”

Malgré les efforts de la ville, la situation reste tendue et beaucoup de Vitriots rencontrent des difficultés humainement intolérables. Parce que souvent, “le problème est individuel et la réponse collective”, la mobilisation pour le droit au logement pour toutes et tous se poursuit.
 

Prochain rendez-vous : le 5 mars de 10h à 12h au Forum du Logement, à l’hôtel de ville.

 

“L’idée est de vous recevoir avec les associations de locataires, les bailleurs sociaux, les services de la ville, les élus pour que vous puissiez nous dire vos difficultés de logement, expliquent le maire, Pierre Bell-Lloch, et Luc Ladire. Nous écouterons vos réalités. Nous en ferons ensuite, pourquoi pas, un livre blanc des témoignages des Vitriots pour aller chercher les moyens auprès de l’Etat, de la préfecture, de tous les financeurs du logement pour résoudre vos problèmes. Une carte-pétition adressée au ministre du Logement sera à votre disposition car nous avons bien l'intention de porter le combat aussi haut qu'il le faudra.”

 

Retourner au dossier : Ensemble pour le logement

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires