Dératisation naturelle au furet

Publiée le 21 mars 2022 - Mise à jour le 22 mars 2022

Habitat

La Semise expérimentait, ce matin, sur la dalle Robespierre, une technique "bio" pour chasser les rats, à l'aide de furets. Une méthode ancestrale, naturelle et jugée efficace.

Face à l'impact néfaste sur le quotidien des habitants que représente la présence de rats, la Semise, bailleur social, a décidé, via son prestataire Sapian, d’agir par un procédé novateur et naturel : les furets.

Le principe est simple utiliser la force prédatrice des furets sur les rats. Mur, Nuit, puis plus tard Patapouf et Blanco ont été retirés de leur cage pour être placés à l’entrée d’un des nombreux terriers de rats, dans la vaste jardinière, à l’ombre de la grande tour. La simple odeur du furet, qui ne quitte jamais un secteur sans avoir exploré tous les tunnels, fait fuir les rats. Il n’y avait plus qu’à attendre que les rats sortent de leur galerie à l’air libre pour les attraper. Enfin, ces animaux-là sont assez vifs et malins…

"Initiative écologique, respectueuse du vivant et de notre santé, cette méthode a porté ses fruits dans d’autres territoires et a permis d’obtenir des résultats durables", indique la Semise.

Pour ce faire, nasses et pièges avaient été mis en place tôt ce matin par l’entreprise Raynal environnement, fils et père, éleveurs et parfois donc dératiseurs, qui avaient apporté leur savoir-faire et outils du sud-ouest de la France.

"Une fois attrapés, nous euthanasions les rats par introduction de gaz carbonique, explique Alexandre Raynal. C'est une méthode naturelle et sans souffrance animale. Mes furets, élevés depuis trois ans, reviennent à moi lorsque je les appelle."

"C’est nouveau, observe Abdelhakim, père de famille installé à Robespierre. Depuis mon arrivé en 2014, je vois les rats, à l’aise comme chez eux, on a beau traiter, les rats reviennent." Espèrons que cela sera plus durable !

Opérations annuelles et ponctuelles

La ville de Vitry et la Semise, outre deux opérations annuelles d’information et de prévention de la prolifération des rats, organisent des opérations plus ponctuelles et ciblées avec appâtages raticides qui sont vérifiés tous les 7 jours.

"En plus de Robespierre, elles ont eu lieu par exemple dernièrement à Kommer et près d’Eugénie-Cotton", souligne le secteur Hygiène de la mairie.

Pour endiguer ce fléau à Robespiere, la Semise a également pris, il y a deux mois, la décision de retirer les containers poubelles des locaux habituels en rez-de-chaussée pour les rassembler à proximité de la voie pompier…

Gwénaël le Morzellec

Quelques conseil pour éviter la prolifération des nuisibles :
- Dans les espaces publics comme privés, ne jeter aucun déchet à terre
- Enfermer les ordures ménagères dans des sacs, et jetés dans les poubelles fermées prévues à cet effet.
- Eviter l’accès à la nourriture pour animaux : Ne laissez pas de nourriture, des gamelles ou des graines destinée aux animaux à l’extérieur. La nourriture pour chat contient une vita-mine K1 ayant un effet immunisant chez le rat face aux produits raticides, empêchant ainsi ces derniers d’agir.
- Supprimer l’accès à l’eau : Dans les jardins, éviter tout accès à l’eau en éliminant les points d’eau stagnante et en veillant à bien fermer tout robinet extérieur.
- Prévenir les intrusions en obstruant les orifices éventuels donnant accès aux caves, sous-sols ..., surtout à proximité de la nourriture.
> Télécharger le dépliant "Comment lutter contre la prolifération des rats"

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires