Vigilance sécheresse niveau 1

Publiée le 02 août 2022 - Mise à jour le 03 août 2022

© Sylvain Lefeuvre

Depuis mardi 2 août, c'est la totalité des 96 départements français qui sont concernés par la sécheresse. Les départements de la petite couronne : Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne sont placés en vigilance sécheresse (niveau 1).

Le Val-de-Marne est placé au niveau 1 de l’état d’alerte sécheresse. La préfecture d'Île-de-France invite chacun, entreprises et particuliers à adopter une attitude responsable face à l'usage de l'eau, en prévention d’une aggravation du phénomène.

Cette décision préfectorale du passage en vigilance sécheresse a été prise alors que le débit de la Seine est passé, lundi 25 juillet, sous le seuil de 81 m3/s à la station de Paris-Austerlitz.

Réduire les consommations d’eau qui ne sont pas indispensables

  • limiter les usages d’ordre secondaire : nettoyage des voitures, lavages extérieurs… ;
  • réduire le lavage des voies et trottoirs au strict nécessaire de salubrité ;
  • réduire les consommations d’eau domestique ;
  • limiter les arrosages des espaces verts et éviter l’arrosage aux heures les plus chaudes.

Télécharger l'arrêté interdépartemental du 2 août 2022, actant le franchissement des seuils de vigilance de la Seine et déclenchant les mesures de sensibilisation et de surveillance dans les départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Les différents niveaux d'alerte

  • Niveau 1 : Vigilance sécheresse
    information et incitation des particuliers et professionnels à faire des économies d'eau.
  • Niveau 2 : Alerte
    mesures d'interdiction de manœuvre de vanne, d'activité nautique, interdiction à certaines heures d'arroser les jardins, espaces verts, golfs ou encore de laver sa voiture. Pour les agriculteurs, réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu'à 3 jours par semaine).
  • Niveau 3 : Alerte renforcée
    limitation plus forte des prélèvements pour l'arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, ..., jusqu'à l'interdiction de certains prélèvements. Pour les agriculteurs, réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine).
  • Niveau 4 : Crise
    arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés. Ils concernent des secteurs comme la santé, la sécurité civile, l'eau potable et la salubrité.
 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires