Hommage à Toussaint Louverture figure majeure de la révolution haïtienne

Publiée le 11 avril 2024 - Mise à jour le 12 avril 2024

Bronze patiné de Toussaint Louverture, œuvre réalisée par Ousmane Sow, célèbre artiste sénégalais, pour le musée du Nouveau monde de La Rochelle.

Les associations haïtiennes Cordescoh et Bamboch Lakay organisent une journée d'hommage à Toussaint Louverture, le précurseur de l’indépendance d’Haïti, samedi 13 avril de 11h à 20h à l'hôtel de ville. Le programme mettra à l'honneur la culture haïtienne.

Tu pendant des décennies, l’héritage de Toussaint Louverture témoigne des enjeux mémoriels liés à la lutte contre le racisme et au combat pour l’égalité. En 2023, pour le 220e aniversaire de sa mort, la Fondation pour la mémoire de l'esclavage lui a rendu hommage au Panthéon.

Samedi 13 avril, les associations haïtiennes Cordescoh et Bamboch Lakay proposent une journée hommage à celui qui fut le premier des grands libérateurs noirs de l’histoire des colonies.

 

Déjeuner buffet apéritif, spécialités haïtiennes, théâtre, musique, conférence, cinéma : découvrez le programme de la journée hommage.

 

Qui était Toussaint Louverture

Né esclave vers 1743, à Saint-Domingue (devenue Haïti en 1804), François Domenica Breda, après avoir conquis son affranchissement, mène la révolte des esclaves contre la violence coloniale de l’Empire, pendant la révolution française, réaffirmant le droit inaliénable des humains à la liberté. François Domenica s'impose comme un leader. Il est charismatique et sait commander les rebelles, ce qui lui vaut le surnom de Louverture.

Gouverneur de Saint-Domingue, il est nommé général de l’armée française par Napoléon et arrive à vaincre Anglais et Espagnols présents sur l’île. Cette démonstration de force impressionne l'empereur, qui le nomme en 1801 capitaine général de la colonie de Saint-Domingue.

Cette même année, Toussaint Louverture dote l'île d'une constitution.

« Au nom des Noirs et des hommes de couleur, l'indépendance de Saint-Domingue est proclamée. Rendus à notre dignité primitive et nous avons assuré nos droits, nous jurons de ne jamais céder à aucune puissance de la terre »

 Parmi les articles fondateurs, l’article 3 stipule :

« Il ne peut exister d’esclaves sur ce territoire ; la servitude y est à jamais abolie. Tous les hommes y naissent, vivent et meurent libres et Français ».

L’empereur Napoléon, auquel déplait cet élan d'indépendance et qui refuse de perdre le profit des richesses de Saint-Domingue, fait emprisonner Toussaint Louverture jusqu'à son décès en 1803.

« En me renversant, on n'a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté des Noirs, il repoussera par les racines, parce qu'elles sont aussi profondes que nombreuses ».

Toussaint Louverture légue l’exemple de l’émancipation acquise par la lutte, faisant d’Haïti la première nation indépendante d’Amérique latine.

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 premiers caractères de la série.

*Champs obligatoires

Partager sur :

FacebookTwitter

Envoyer :

Envoyer