Sports Essenti’elles : “les filles peuvent être de grandes sportives”

Publiée le 06 juin 2024 - Mise à jour le 07 juin 2024

© Denis Meyer

Dimanche 2 juin se tenait la quatrième édition de Sports Essenti’elles, une journée organisée par le média associatif "Sports de femmes" et l'association Stunball Vitry 94. Cet événement, à destination des filles et des femmes mais ouvert à tous, vise à casser les clichés autour du sport.

“Le sport féminin est rarement suivi, c’est bien de montrer qu’on a des championnes, des femmes impliquées au niveau sportif !” Taysir est venue avec ses filles et sa sœur, et vient depuis la première édition de Sports Essenti’elles, en 2020.

Ce dimanche 2 juin après-midi, le gymnase Paul-Eluard et ses terrains extérieurs sont investis par le club de Stunball Vitry 94 et le média associatif Sports de femmes, tous deux à l’initiative de cet événement sportif et engagé.

Rendre le sport accessible à toutes

“Le but, c’est d’inclure le sport dans le monde féminin et de montrer que les jeunes filles peuvent être de grandes sportives”, explique Inès, secrétaire de Sports de femmes.

Au programme : judo, boxe, stunball, handball, chase tag, jujitsu, lutte et futsal. Des sports souvent étiquetés “masculins”, à tort. “On veut montrer que les jeunes filles peuvent les faire et les pratiquer en liberté.”

Valentin Ierg, adjoint au maire délégué au Développement local et sportif, encense “une très belle initiative, qui permet de valoriser différents sports et de montrer que la pratique sportive est accessible à toutes et tous.” D’autant qu’elle fait écho aux engagements de la municipalité. “Un des axes majeurs du partenariat avec Jéricho, en Palestine, c’est le développement du sport féminin. On échange nos savoir-faire et on les accompagne dans la formation d’animateurs et notamment d’animatrices.”

14h30. Voilà que les premières arrivent, récupèrent un livret d’initiation, enfilent leurs t-shirts fluorescents et filent au stand de handball. Dribbles, passes, sauts, tirs… Ça y est, les voilà lancées ! Sur le terrain extérieur, Taysir et ses filles s’entraînent, elles, au stunball. Toutes les générations sont de la partie.

Des professionnels de haut niveau invitées

Sur le terrain d’à côté, Manon Clavier, diététicienne nutritionniste, concocte des smoothies et des goûters vitaminés avec des fruits de saison.

“L’objectif, c’est de montrer l’impact de la nutrition sur la santé et la performance. Par exemple, dans ce que j’ai préparé, on va trouver de la vitamine C, des antioxydants et des fibres qui favorisent le transit intestinal et la satiété et diminuent l'absorption de sucre ou de cholestérol.”

La présence de spécialistes est une plus-value. Comme celle de sportifs et sportives professionnels, à l’instar la délégation cubaine olympique de judo, de la judoka Shannenn Brizé, ou encore de la championne du monde en ju-jitsu, catégorie -63 kg, Juliana Ferreira - qui revient chaque année depuis la première édition :

“Beaucoup de femmes ont des a priori sur le sport, ou du mal à en faire. Ce que fait cette petite asso, c’est très positif se réjouit l’athlète. On a de la chance d’avoir eu des modèles quand on était plus jeunes, donc si on peut à notre tour en être…”

Clément Aulnette

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires

Partager sur :

FacebookTwitter

Envoyer :

Envoyer