Peinture suspendue vert

Thèmes : PAPOUIN Laurence

  • Année : 2009
  • Technique : 125 x 60 x 36 cm - Acrylique et résine

Née en 1974, vit et travaille à Paris.
Diplômée de l’École supérieure des beaux-arts de Paris.

Les "toiles" de Laurence Papouin sont l’emblème de l’ambiguïté des choses. Toile désigne à la fois un matériau qui est propre à la peinture mais aussi à réaliser des objets à usages domestiques comme la nappe en toile cirée ou le torchon. Il y a depuis l’aventure moderniste et les avant-gardes historiques, un passage constant entre les arts et ceux "dits"décoratifs ; entre le système de l’art et celui de la production. On porte des pulls et on se sert de serviettes Mondrian. On rencontre le pop’art sur les sets de table et les serviettes de bains.
Laurence Papouin avec ses "toiles/serviettes" opère un retour de l’objet vers l’oeuvre mais d’une façon telle que celle-ci est comme hantée par celui-là, à la lisière de son absorption par l’objet. Paradoxalement ses "toiles"sont constituées de ce qui est le médium par excellence, la modernité picturale : l’acrylique, qui n’est autre chose qu’un matériau plastique. Leur format rectangulaire évoque bien sur le tableau ; mais le mode de fixation et le poids de la peinture même les rabattent vers l’objet. Voici donc une peinture  abstraite qui flirte avec le trompe-l’oeil et incarne "réalistement"l’expérience de l’abstraction et son intégration dans le système des objets.

Philippe Cyroulnik, mai 2011.

Page publiée le 27 mars 2013 - Mise à jour le 24 septembre 2013