8 mars, Journée internationale des droits des femmes

Réalisé par la rédaction - Publié le 08 mars 2021

 

Plus de cent ans après la naissance de la Journée internationale des droits des femmes, l’égalité reste un combat à mener. À Vitry, l’ensemble des directions municipales sont mobilisées pour favoriser l’accès à tous aux mêmes droits et garantir l’égalité des chances.

L’idée d’égalité entre les sexes et les genres dans la sphère domestique, sociale, culturelle, professionnelle et même politique reste un combat d’une réalité bien actuelle qui pourtant ne date pas d’hier. Alors qu’Olympe de Gouges publie, en 1791, la si peu connue Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne avec comme article premier : « La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits », il faudra attendre 1967 pour que les Nations unies reconnaissent, via une nouvelle déclaration, que les femmes sont l’objet d’importantes discriminations et qu’il est nécessaire de faire reconnaître, en droit et en fait, le principe de l’égalité des femmes et des hommes.

  

  

Cinquante ans plus tard, le mouvement #MeToo, en mettant en lumière l’importance et la fréquence des violences sexistes et sexuelles, mais aussi les inégalités patentes en tous domaines, démontre que le chemin pour sortir du patriarcat et atteindre l’égalité est encore long. Selon une récente étude de l’INSEE (juin 2020), le compte n’y est toujours pas. En France, les hommes gagnent toujours 28,5 % de plus que les femmes. Ces dernières consacrent en moyenne trois heures et vingt-six minutes par jour aux tâches domestiques contre deux heures pour les hommes… et 42 % d’entre elles disent ne pouvoir avoir un travail rémunéré en raison de la charge trop importante qu’elles doivent porter dans le cadre familial.

À Vitry, la question du droit des femmes et plus généralement la lutte contre les discriminations sont depuis toujours regardées avec une attention particulière, voire prioritaire.

Marie Stevenot