PLU : révision adoptée

Samedi 16 février, les habitants étaient invités à la présentation de ce nouveau règlement d'urbanisme nourrit de leurs attentes qui sera arrêté par le Grand Orly Seine Bièvre.Pendant quatre ans, les services de la ville et des bureaux d’études, avec la collaboration active des Vitriots ont essayé de trouver un nouvel équilibre dans un Vitry en mutation.© Toufik Oulmi

Publiée le 27 janvier 2020 - Mise à jour le 28 janvier 2020

Outil fondamental pour éviter la spéculation immobilière et retrouver la maîtrise du foncier, la rénovation générale du plan local d'urbanisme a été approuvée en conseil municipal le 22 janvier.

Le plan local d’urbanisme, ou PLU, fixe les règles de la construction. “C’est un projet politique qui demande que la ville soit complète, agréable et équilibrée entre les quartiers, assure Samuel Bargas, chef de projet de la révision du PLU à la ville. Et également un règlement qui permet de répartir les zones d’activités, d’équipement, les zones où l’on peut construire beaucoup, moins, plus ou moins haut…”

Pendant quatre ans, les services de la ville et des bureaux d’études, avec la collaboration active des Vitriots, dont la parole lors des ateliers Imagine Vitry a nourri le projet d’aménagement et de développement durable (PADD), ont essayé de trouver un nouvel équilibre dans un Vitry en mutation, entre quartiers apaisés et quartiers à développer.

Ils ont repensé l’équilibre entre emplois, espaces verts et logements, agrandi les zones dédiées exclusivement aux activités économiques d’une trentaine d’hectares. Et imaginé des solutions pour que les Vitriots puissent avoir un parcours résidentiel, rester locataire ou devenir propriétaire, dans une ville abordable.

Car le PLU reste un des outils fondamentaux pour éviter la spéculation immobilière et retrouver la maîtrise du foncier. Le PLU va permettre aux habitants de toutes générations de se former et travailler à Vitry. Et vivre mieux, dans une ville plus verte, avec une zone naturelle qui augmente d’une quinzaine d’hectares, un nouveau parc urbain de 5 hectares dans la zone des Ardoines, 150 nouveaux jardins familiaux…

  • Le 22 janvier, la rénovation générale du PLU a été approuvée en conseil municipal.
    > télécharger le compte rendu sommaire du conseil municipal
  • Le conseil territorial examine la délibération d’approbation le 25 février.
  • Ensuite, l’État, souverain pour demander des corrections, a un mois pour exercer son contrôle.

Marc Gaudin

À lire également

 
 
  • resident le 29/01/2020 à 08:52

    Un nouveau PLU s'est bien dommage que celui ci n’empêche pas la bétonisation le long de la Nationale il faut absolument que cela changeLire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 premiers caractères de la série.

*Champs obligatoires

plus d'infos