Octobre rose au CMS

Publiée le 12 octobre 2020 - Mise à jour le 13 octobre 2020

© Katrin Acou-Bouaziz

Informations, dépistage, atelier manucure : retour sur la matinée de prévention du cancer du sein au CMS vendredi 9 octobre.

« Je venais pour un rendez-vous chez le cardiologue ! Et me voilà avec un beau vernis rouge ! » s’exclame Aline, 68 ans, en pleine séance de manucure avec Anne-Fleur Morgant Grenonville, socio-esthéticienne, venue ce vendredi matin délivrer conseils et soins pour les personnes qui le souhaitaient.

« J’interviens auprès de personnes en souffrance psychologique, physique ou économique, mais lors d’une matinée comme celle-ci, tout le monde est le bienvenu », explique l’experte. Elle s’est donc installée dans une salle, au rez-de-chaussée du CMS, transformée en cabinet d’esthétique pour l’occasion avec lumière, musique douces et produits adaptés aux femmes en traitement contre le cancer.

La séance, qui a pour objectif le bien-être physique, va bien plus loin. Au bout de quelques minutes de bavardages, Aline partage son histoire, sa vision du cancer à travers la perte d’un proche. Les larmes sèchent en même temps que le vernis, on plaisante, on philosophe.

Comme Aline, une quinzaine de personnes ont fait une pause à l’atelier d’esthétique et au stand d’information sur la lutte contre le cancer du sein ce matin. Un bon moyen de faire le point sur ses connaissances et sa situation.

« Je suis ici pour rappeler aux femmes qu’il est conseillé de faire une mammographie tous les deux ans à partir de 50 ans. Elles reçoivent un courrier chez elles avec la liste des centres agréés, mais ne le lisent pas toujours, prennent ça pour de la pub… Cet examen est gratuit, il n’y a aucun frais à avancer et les femmes bénéficient de deux avis sur leur radio », raconte Rachel Carroll, du centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC).

À côté d’elle, Kelly Roux, chargée de prévention à la ligue contre le cancer 94, propose d’apprendre les bons gestes pour s’autosurveiller à l’aide d’un buste à manipuler.

« Je ne le faisais pas bien, je n’appuyais pas assez fort pour reconnaître une grosseur », reconnaît Aline, qui a reçu la formation.

Marine, 30 ans, a même consulté Bénédicte Cottereau-Hourte, médecin généraliste du CMS, qui proposait aussi ce matin une consultation spéciale dépistage où le médecin montrait cette fois à la patiente comment s'autoexamener « en vrai ».

« Je suis contente de l’avoir fait, je voulais me renseigner depuis longtemps sur tout ça, c’était l’occasion », explique la jeune femme, repartie du CMS tout sourire avec son ruban rose sur la veste et ses ongles maquillés pour le week-end.

Katrin Acou-Bouaziz

Centre municipal de santé
Gynécologie
sur rendez-vous au 01 55 53 50 83
Horaires de consultation :
- Lundi 13h30-19h
- Mercredi 9h-12h
- Jeudi 13h30-19h
- Vendredi 9h-12h30

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires