ZAC Seine Gare : l’aménagement du quartier au cœur des échanges

Publiée le 20 septembre 2021 - Mise à jour le 21 septembre 2021

Après une première réunion de lancement de la concertation sur le projet d’aménagement de l’opération d’intérêts national des Ardoines qui a rassemblé des centaines de vitriots le 8 septembre, c’est la ZAC Seine Gare qui était au centre des réflexions le 17 septembre. Un moment d’échanges qui a permis d’aborder de nombreux sujets, dont les espaces et équipements publics. Prochain rendez-vous, vendredi 24 septembre, pour la ZAC Gare Ardoines.

« Cette réunion est un moment important pour reprendre le dialogue autour du projet» indique en préambule le maire, Pierre Bell-Lloch. « Celui-ci a pu être relancé grâce aux engagements que nous avons obtenus de l’Epa-orsa, l’aménageur, notamment en matière de concertation. »

En effet, la Municipalité a exigé des garanties pour que les citoyens soient régulièrement associés et participent à façonner la ville de demain. Cette réunion publique autour de la ZAC Seine Gare en est la parfaite illustration. Des dizaines de vitriots ont répondu présents et se sont retrouvés au collège Audin vendredi 17 septembre. Ils ont découvert les contours d’un projet ambitieux présenté par son architecte-urbaniste, Jean-Marc Bichat. « L’objectif est de maintenir l’activité économique dans le secteur et d’y intégrer une dimension résidentielle » a précisé ce dernier. « Il s’agit aussi de renforcer l’offre de services et d’équipements avec la création d’un nouveau groupe scolaire livré dès 2026, d’un gymnase livré en 2017 et de grands jardins. » Avec des espaces verts aménagés, le Tzen qui desservira la place Albrecht, des liaisons pour désenclaver la gare et rejoindre la Seine, ainsi que des constructions à taille variable pour favoriser l’aération et la luminosité, c’est un tout nouveau quartier, inscrit dans la continuité avec la ville existante, qui se dessine.

De riches échanges qui se poursuivront bientôt

Ce projet soulève nécessairement des interrogations des riverains. Ils ont été nombreux à s’enquérir des risques d’inondations en cas de crue centennale. Un risque pris en compte dans le projet avec des installations hors d’eau et une amélioration de la résilience des réseaux. « Comment faire cohabiter ces nouvelles habitations avec des activités polluantes, notamment au niveau sonore ? » a ensuite réagi une riveraine. Les intervenants ont alors rappelé l’étude menée pour évaluer les entreprises compatibles avec la vie urbaine et le travail pour faire partir celles qui ne le sont pas. « Nous allons continuer à travailler sur cette question » a d’ailleurs assuré le maire. « En tant que Vitriot, on se sent exclu de tout cela » a alerté un participant. « Sur les 1700 logements, 40% seront des logements sociaux » a alors rappelé le maire, qui a insisté sur le fait que ce projet a aussi été conçu « pour les Vitriots » qui pourront bénéficier d’un accès prioritaire dans les premiers mois de vente, avec une décote.

Le secteur gare a ensuite fait l’objet d’une présentation spécifique. Les habitants seront ainsi associés à l’aménagement de la place de la gare et à ses futures usages. Lieu de fête, place de marché, aire de jeux ou jardin public ; toutes les propositions sont bonnes à prendre et la réflexion sera menée autour d’un prochain atelier. Les riverains sont d’ores et déjà invités à poursuivre les échanges lors d’une rencontre prévue le 21 octobre.

Prochains rendez-vous (passe sanitaire obligatoire) :
• 24 septembre, 19h, au centre technique municipal, 25, rue du Bel-Air : réunion d’information sur la ZAC Gare Ardoines et en particulier le secteur Descartes ;
• 21 octobre, 19h (lieu à préciser) : réunion de concertation sur le projet Aquipierre.

Documents à consulter :
• Présentation de la ZAC Seine Gare Vitry – Réunion publique du 17/09/2021

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires