Novembre à Vitry : 3 questions à Charlotte Vitaioli

Publiée le 21 décembre 2021 - Mise à jour le 22 décembre 2021

© Margot Montigny

Les œuvres sélectionnées dans le cadre du concours international de peinture sont exposées jusqu’au 31 janvier à la galerie municipale Jean-Collet. Avec Raphael Sitbon, Charlotte Vitaioli a été élue lauréate pour sa peinture sur soie "Lee Miller", en référence à la célèbre photographe américaine.

  • Vous êtes lauréate du prix Novembre à Vitry, qu'est-ce-que cela représente pour vous ?

C’est une reconnaissance de mon travail, une reconnaissance par d’autres artistes plasticiens. C’est un prix reconnu, c’est un très grand honneur, je n’imaginais pas le gagner. Ce prix est une visibilité supplémentaire. De plus, j’ai découvert d’autres artistes peintres, il y en avait trente, j’ai pu échanger avec certains d’entre eux, c’était enrichissant.

  • "Lee Miller" est un des sept tableaux de votre exposition"le ballet tribalesque", vous pouvez nous expliquer cette création ?

C’est au cours de ma résidence à Nice, que l’exposition le ballet tribalesque est présentée. Ce sont les décors d’un ballet contemporain intitulé le ballet tribalesque, en hommage à Oskar Schlemmer, danseur, scénographe allemand. Un ballet qui n’a jamais été donné à cause du Covid et qui a pris la forme d’une exposition en deux parties, l’une à Paris à la Ville Emerige et l’autre à la station à Nice. C’est un enchaînement de tableaux vivants éclectiques joués par des danseurs vêtus de costumes peints manipulant des tableaux et des objets rituels. Ces objets et ces costumes participent du savoir-faire du tissage et de la peinture sur soie. L’idée de cette pièce est née de mes expériences vécues au Japon et en Australie.

  • Quels sont vos projets ?

Je vais participer à une exposition collective à Yvetot en présentant des peintures sur soie issus du ballet tribalesque.  J’écris des chansons d’humour et d’amour pour le club Vérité, soutenu par deux centres d’art, Rennes et Brest. Et je vais également participer à la biennale de Landerneau, ce sera une installation, un café éphémère avec des tables dressées avec des nappes peintes et des céramiques. Je suis désormais professeur à temps partiel aux Beaux-Arts de Rennes. J’ai beaucoup d’activités, c’est palpitant.

Les deux œuvres lauréates "Horoscope au verso" de Raphael Sitbon et "Lee Miller" de Charlotte Vitaioli ainsi que l'ensemble des œuvres sélectionnées par le jury sont exposées à la galerie Jean-Collet jusqu'au 31 janvier 2022.

 

Lire aussi :
Novembre à Vitry 2021 : un prix, deux lauréats
• 3 questions à Raphael Sitbon

Galerie municipale Jean-Collet
• Entrée libre du mardi au vendredi de 13h30 à 18h et le mercredi de 10h à12h puis de 13h30 à 18h
• Fermetures congés de Noël du samedi 25 décembre au mardi 4 janvier
• Passe sanitaire pour les plus de 12 ans

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner le premier caractère et les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires