Journée internationale pour la paix

Publiée le 21 septembre 2022 - Mise à jour le 21 septembre 2022

A l’heure où les tensions grandissent, Vitry, en cette Journée internationale pour la paix, réaffirme son attachement à la culture de paix et à l’entente entre les peuples.

Avec Festicapaix, Vitry a célébré, un peu en avance, la Journée internationale pour la paix. À cette occasion, le comité local du Mouvement de la paix présentait une exposition sur les ravages de la guerre pour les populations et sur l’environnement.

« Stopper l’engrenage de l’armement, vivre ensemble en dépassant ses différences sont des messages qu’ici nous pouvons délivrer à tous », a assuré Stéphane, membre du MLP.

« La guerre, parfois extrêmement visibilisée lorsqu’elle arrive en Europe, est malheureusement le quotidien de nombreux habitants du monde, souligne Pierre Bell-Lloch, maire de Vitry. Les injustices et inégalités mondiales, les alertes climatiques, accroissent l’insécurité globale. »

Alors que l’ONU a placé l’édition 2022 de la Journée internationale pour la paix sous le thème de « Mettre fin au racisme. Bâtir la paix », Albertino Ramael, adjoint au maire chargé de l’Ouverture sur le monde, s’alarme. « Le racisme se banalise, gangrène les sociétés, normalise la discrimination et alimente la violence. Nous devons le combattre en luttant contre les discours haineux, en favorisant le dialogue et l’entente entre les peuples, les échanges et le partage, et en nous attaquant aux causes profondes des inégalités. »

Membre fondateur du réseau mondial des maires pour la paix, terre d’accueil et ville plurielle où se mêlent plus de 75 nationalités, Vitry prouve au quotidien son attachement à l’entente entre les peuples, à la solidarité et au vivre ensemble. Depuis plus de 30 ans, la municipalité est aux côtés du peuple sahraoui, en partenariat avec l'association Ensemble pour l'avenir, et accueille chaque été des enfants des camps de réfugiés de Tindouf, en Algérie, ainsi que des jeunes Palestiniens, enfants de prisonniers politiques, hébergés chez des familles vitriotes. Elle maintient et intensifie ses liens et ses soutiens avec le Mali, Haïti, Cuba, l’Afghanistan et le peuple tamoul.

« L’action humaine, comme l’écrit Jean Jaurès, peut beaucoup, ajoute Pierre Bell-Lloch. A Vitry, fiers de notre service public, nous continuerons à porter socialement, humainement et politiquement la paix. L’éducation, la justice sociale et la sécurisation des parcours de vie, sont une nécessité. À travers nos actions solidaires et nos choix budgétaires progressistes, au côté de l’AFCDRP, du Mouvement de la paix, et toutes les organisations progressistes, nous réaffirmons notre soutien à une société de paix et de fraternité. »

En savoir plus sur Festicapaix

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 2 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires