Soraya Rhofir et Carole Mousset, lauréates du prix Novembre à Vitry

Publiée le 28 novembre 2022 - Mise à jour le 29 novembre 2022

© Yann Estève

Samedi 19 novembre, à l'occasion du vernissage du prix international de peinture Novembre à Vitry, les deux lauréates de la 54e édition ont été désignées : Soraya Rhofir et Carole Mousset. Leurs deux œuvres ainsi que l'ensemble de celles sélectionnées sont à découvrir à la galerie jusqu'au 29 janvier.

À l’occasion du vernissage de l’exposition Novembre à Vitry, le 19 novembre dernier, le jury d’artistes peintres a choisi les deux œuvres lauréates parmi la sélection 2022. Ont ainsi été distinguées « Les Deux Sexes », une gouache sur papier contrecollée sur carton de Soraya Rhofir, et « Skyblob », une huile sur toile signée Carole Mousset.

"Depuis 54 ans, le concours international de peinture met en avant la jeune création émergente et a contribué à lancer la carrière de nombreux artistes", a rappelé le maire, Pierre Bell-Lloch.

Carole Mousset se dit "très heureuse", elle qui défend un travail inspiré du gore et du fantastique. Soraya Rhofir partage son entrain, ravie d’échanger sur son œuvre emprunte de sarcasme qui interroge les représentations de genre.

"Pour un jeune artiste, se voir décerner ce prix, c'est avant tout une reconnaissance par ses pairs, c'est une confirmation de son travail d'artiste", assure Daniel Mato, membre du jury cette année et lauréat du concours en 2015. 

5 000 € et une exposition dédiée l'année prochaine

Outre les 5 000 euros remporté par Soraya Rhofir et Carole Mousset, une exposition dédiée à leur travail sera organisée l’année prochaine. Leurs deux peintures intègrent le fonds d’œuvres d’art de la ville.

Le maire a tenu à rappeler l’importance de la création artistique : "Se confronter à une œuvre, c’est se confronter à une vision d‘artiste, cela nous aide à nous situer, à comprendre le monde".  Avant de saluer la mémoire d'Hervé Télémaque, lauréat du concours en 1973,  décédé à 85 ans, et dont l’œuvre « Voûte » trône dans le hall de la galerie.

 

L'artiste plasticienne Diane Benoit-de-Rey, sélectionnée pour le prix Novembre à Vitry en 2020, a été choisie pour réaliser une fresque sur un mur de la résidence Touraine gérée par la Semise, alors en cours de réhabilitation. Rencontre.

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires