Centre-ville

Vos élus référents

Albertino RAMAEL

Voir les délégations

Conseil de quartier

La date du prochain conseil sera communiquée prochainement.



Votre quartier

  

Histoire du quartier

En 1462, Vitry compte environ 200 habitants. Le village est environné de champs, de vignes et de vergers cultivés sur des terres appartenant à des ordres religieux et à quelques seigneurs laïques. En 1710, François Paparel, trésorier des guerres de Louis XIV, fait construire un château non loin des églises (sur l'îlot de l'actuelle place Jean-Martin). La population comprend alors 246 foyers, soit un peu plus de 1 200 habitants. La Révolution française met fin au système féodal et rattache la paroisse Saint-Gervais-et-Saint-Protais à Saint-Germain.

La première église est démolie en 1797, seule subsiste celle consacrée à Saint-Germain.

Les habitations sont surtout regroupées le long de 3 voies :

  • la rue Audigeois que prolonge la rue de Saquet vers Villejuif (toujours existante),
  • la rue de la Petite-Faucille
  • et la rue de la Petite-Fontaine (disparues en 1970).

Toutes 3 débouchent sur la rue d'Arnétal, actuelle partie basse de la rue de l'Abbé-Derry. Vitry présente alors l'aspect d'un gros bourg résidentiel et rural, où maisons de maître voisinent avec fermes, pépinières et terres maraîchères. Près de l'église se tient le très fréquenté marché aux arbres.

Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que le quartier du centre commence à se développer, notamment grâce au renforcement des liaisons vers Paris. Ainsi, en 1878, une ligne d'omnibus sur rail est mise en service, favorisant l'extension de l'habitat et de quelques usines le long de la route de Choisy. Cette liaison est renforcée en 1904, lorsque la ligne de tramway Concorde-Gare de Vitry est prolongée jusqu'à la place de l'Église. Une première construction de 104 logements sociaux est ainsi entreprise au début des années trente (groupe Ambroise-Coizat).

La période de l'après-guerre est marquée partout en France par une grave pénurie de logements. Dans le Centre-ville, la plupart des immeubles construits entre 1914 et 1945 sont vétustes et sans confort. S'appuyant sur les dispositifs mis en place par l'État avec la création de zones à urbaniser en priorité (ZUP), la municipalité prévoit un ambitieux plan d'aménagement qui démarre au début des années soixante.

Douze ans plus tard, le quartier est entièrement transformé : l'habitat ancien est démoli, les rues étroites sont supprimées, des avenues larges et alignées sont créées et 1 700 logements sont construits.

Les grands immeubles collectifs, aux appartements dotés du confort moderne, constituent alors un grand progrès.

Onze quartiers, une ville

  • Centre-ville
  • Clos-Langlois
  • Commune-de-Paris
  • Coteau-Malassis
  • Gare/Jean-Jaurès
  • Le-Fort
  • Le-Plateau
  • Moulin-Vert
  • Paul-Froment/8-Mai-1945
  • Port-à-l’Anglais
  • Vitry-Sud/Ardoines

Page publiée le 22 novembre 2021 - Mise à jour le 11 octobre 2022